Étude : Le luxe rattrape son retard dans l'e-commerce

|

Alors que les marques de luxe ont depuis longtemps un site internet institutionnel, elles ont tardé à se lancer dans l'e-commerce.

En 2012, les ventes en ligne des produits de luxe ont augmenté de 25%.
En 2012, les ventes en ligne des produits de luxe ont augmenté de 25%.

 La majorité d'entre elles ne sont présentes que depuis peu, et certaines doivent encore se lancer en 2013. Selon Gérald Espardellier et William Porret, dirigeants du cabinet Enora Consulting, auteurs du livre blanc Luxe 3.0 : « L'influence du secteur joue un rôle déterminant. Certains univers, comme l'art de la table, sont très en retard par rapport à la parfumerie-cosmétique par exemple. La tendance est en revanche très claire : passer à l'e-commerce, quel que soit le positionnement de la marque. » Ainsi, entre 2011 et 2012, les ventes en ligne de produits de luxe ont augmenté de 25% et devraient atteindre 10 Mrds € d'ici à trois ans. 70% de la clientèle européenne s'informe sur le web avant d'acheter un produit dans une boutique. À l'inverse, dans 70% des cas, les ventes sur le web en Europe sont effectuées après une visite dans le magasin de la marque. Le panier moyen des internautes multicanal est 2,1 fois supérieur à celui des monocanal. Quant aux réseaux sociaux, ils sont incontournables : le nombre de fans qui suivent les marques de luxe croît de 136% par an.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2258

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message