Etude: Les consommateurs souhaitent plus d’éthique mais ne veulent pas payer plus

|

ETUDE Une étude de Promise Consulting vient de paraître et démontre que les consommateurs sont attentifs aux conditions de productions mais refusent de payer le prix pour cela.

Consommation et dépenses
Consommation et dépenses© MICHAEL ROSENFELD

71% des Français semblent attendre plus d’informations quant aux conditions de production des produits qu’ils consomment, 77% pour l’alimentaire et 62% pour l’habillement. Ces chiffres peuvent "faire écho aux différents scandales de la viande de cheval" qui ont révélé un "besoin unanime de plus de traçabilité des aliments", indiquent les auteurs de l'étude, et au récent effondrement d’un immeuble au Bangladesh qui a révélé les conditions de travail de la main d’œuvre à bas prix.

Malgré un contexte de crise économique, la santé semble être une préoccupation plus importante pour les Français qui s’intéressent aux questions de traçabilité des aliments. Pourtant 74% des sondés préfèrent faire des économies sur l’alimentaire plutôt que sur l’ameublement ou l’électroménager. La majorité des consommateurs se dit prêt à faire un effort sur le prix s’il y a plus d’éthique, à condition qu’il ne soit pas de plus de 10%.

"En réalité, nous sommes ici face à une prise de conscience en construction. Les droits de l'Homme, mais également ceux de la nature et de l'environnement sont des sujets qui préoccupent de plus en plus les Français", analyse Philippe Jourdan, le responsable de Promise Consulting.

Cette étude a été réalisée entre le 26 avril et le 2 mai 2013 auprès de 1 011 personnes pour le compte du Forum mondial des droits de l'Homme qui se tient du 22 au 25 mai prochain à Nantes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter