Marchés

Euralis annonce plusieurs fermetures de sites de sa branche alimentaire

|

Le groupe Euralis dévoile son projet de réorganisation dans le pôle alimentaire. Au total, 110 postes doivent être supprimés pour le moment.

euralis holding

Après l’annonce récente de l’arrivée de Pierre Couderc à la  tête du pôle alimentaire d’Euralis suite au départ de Giampaolo Schiratti,  place à la réorganisation.
Ce pôle d’Euralis, qui regroupe les activités foie gras et traiteur de la coopérative agricole, fait face « à un résultat net négatif », et à « certaines activités en pertes, et non stratégiques », explique un communiqué diffusé ce jour.
Fort de ce constat, Euralis annonce un plan d’action « afin de sauvegarder sa compétitivité », cela malgré une recapitalisation récente de 77 millions d’euros et le renforcement de ses forces de vente.
« Le projet présenté aux représentants du personnel prévoit notamment la fermeture des plates-formes logistiques de Pont-Sainte-Marie et de La Tour du Pin. La télévente de la business unit Jean Stalaven sur ces sites ainsi que celle de Perpezac-Le-Noir seraient regroupées sur Thiais, les Essarts et Yffiniac. Dans le domaine industriel, les sites de Roye, dont les productions seraient rapatriées sur l’usine de Dunkerque, et de Chateaurenard, seraient également fermés », détaille le communiqué.
Au total, l’ensemble de cette réorganisation conduirait à la suppression nette de 110 postes et au transfert de 36 postes. 50 postes seraient proposés au reclassement interne.
Le recentrage des activités prévoit aussi un investissement de 7 millions d’euros qui serait réalisé sur le site d’Yffiniac « destiné à accueillir les productions des sites de Saint-Agathon et de Saint-Brieuc, dont l’activité serait rapatriée dans les deux prochaines années, en 2012 et 2014.  Ceci se ferait sans suppression de postes, dans le cadre d’un transfert des personnels sur le site d’Yffiniac, dans le même secteur géographique. En l’absence d’accord d’entreprise permettant de faire évoluer l’organisation du temps de travail, 26 postes supplémentaires seraient toutefois supprimés », précise le communiqué.
Un plan de sauvegarde de l’emploi pour favoriser le reclassement et la formation sera mis en place.
La consultation des représentants du personnel est prévue jusqu’en mars 2012.
Le pôle alimentaire d’Euralis a réalisé en 2010/2011 un chiffre d’affaires d’environ 536 millions d’euros et emploie près de 3 000 personnes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter