Eve Sleep, la start-up qui veut réveiller le marché français de la literie

Débarquée en France en février 2016, le pure player britannique eve Sleep a levé 9,5 millions d’euros pour se renforcer dans l’hexagone. Sur un marché du matelas encore endormi, eve Sleep entend se faire un nom grâce à son concept innovant. 

Partager
Eve Sleep, la start-up qui veut réveiller le marché français de la literie
Charles Digby-Smith et les équipes françaises d'eve Sleep affichent de belles ambitions sur le marché français du matelas.
Ce qu'il faut retenir :
• Créée en février 2015, la start-up britannique compte renforcer ses positions en France avec une levée de 9,5 millions d'euros.
• Le concept d'eve Sleep séduit, déjà présente en Allemagne et aux Etats-Unis, la start-up enregistre une croissance mensuelle d'1,5 million d'euros.
• Charles Digby-Smith affiche d'importantes ambitions pour l'entreprise, et souhaite "disrupter" le marché français du matelas.

Eve Sleep, un futur grand sur le marché français de la literie ? Débarqué en février 2016, le pure player du matelas affiche une croissance de 100% mois par mois et a annoncé le 17 mai 2016 une levée de fond de 9,5 millions d’euros principalement pour "renforcer ses positions en France". Alors que la start-up a été lancée au Royaume-Uni en février 2015, avant de s’implanter en Allemagne en septembre et aux Etats-Unis en novembre, elle s’attaque désormais à l’hexagone. "C’est un marché prometteur car c’est un gros marché, note Charles Digby-Smith, le directeur général France d’eve Sleep, il représente 13% du marché du meuble". La start-up affiche d’emblée ses ambitions : "Devenir un acteur majeur du matelas en France" explique Charles Digby-Smith. Grâce à la levée de fond, eve Sleep va pouvoir continuer à renforcer ses équipes dans l’hexagone, développer son service client, et investir en développement produit et contrôle de qualité. Eve Sleep va pouvoir se faire un nom en France. Mais, l’entreprise veut surtout "disrupter" le marché de la literie.

Un concept qui bouge les codes de la literie

Charles Digby-Smith, le directeur général France, n’est pas du genre à mâcher ses mots. Son objectif est que "le consommateur trouve son compte, avec un bon matelas vendu au prix juste". Pour lui, "les enseignes ont mené un véritable travail de sape, avec des grandes opérations qui font que le consommateur ne sait plus le vrai prix d’un matelas, c’est un marché à grosses marges" souligne-t-il. Au Royaume-Uni, eve Sleep s’est rapidement fait connaître avec son concept : un matelas unique qui a nécessité 4 ans de recherche, disponible dans toutes les tailles standard (et même sur-mesure sans surcoût), livré gratuitement en 48h, et à l’essai pendant 100 jours, satisfait ou remboursé. Si les ambitions sont les mêmes en France qu’au Royaume-Uni, le consommateur n’est pas identique. "L’idée des 100 nuits satisfait ou remboursé, les consommateurs français ont du mal à y croire, ils cherchent l’arnaque, sourit-il, pourtant c’est notre crédo".

Eve Sleep doit se faire un nom en France

"Notre démarche va être maintenant de crédibiliser la marque vis-à-vis du consommateur", poursuit le directeur France d’eve Sleep. La start-up communique sur les canaux digitaux, via Facebook et AdWords, l’outil publicitaire de Google. "Nous devons construire la marque sur le long terme, avec un modèle établi" précise Charles Digby-Smith. Eve Sleep propose un positionnement différent, en communiquant sur l’énergie, "dormir est un besoin physiologique, nous dormons pour être en forme le lendemain" souligne Charles Digby-Smith. "Les consommateurs ont juste envie d’un bon matelas sur lequel ils dorment bien. Nous, nous devons faire connaître notre concept" conclut-il.

eve Sleep en quelques chiffres :
• La start-up a levé 13,4 millions d'euros en 2015 et déjà 9,5 millions d'euros en 2016.
• eve Sleep réalise un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros mensuel.
• Sa croissance est de 25% mois par mois.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

Reuter.com

Conseiller clients avant-vente (h/f)

Reuter.com - 01/12/2022 - CDI - BOULOGNE BILLANCOURT

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ESSENTIEL & DOMICILE

ESSENTIEL & DOMICILE

Une autre vision des services à la personne

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS