Exclusif: Carrefour aurait cédé sa participation dans Altis

|

Le contrat de 5 ans qui liait l'espagnol Eroski et le Français Carrefour dans la société Altis arrive en effet à échéance. Or, Eroski souhaitait, selon nos informations, se retirer de la société Altis, dont le siège est à Pau, et qui exploite sous franchise des enseignes Carrefour dans le sud-ouest de la France (Pyrénées-Atlantiques et Pyrénées-Orientales principalement). 20 magasins sont concernés (6 hypers et 10 supers et 4 magasins de hard discount), pour un chiffre d'affaires qui a atteint 458 millions d'euros en 2010, et un résultat net de 1,9 million d'euros.

Toujours selon nos informations, Carrefour aurait eu deux options selon l'accord signé il y a cinq ans: racheter les parts d'Eroski ou se retirer à son tour. Carrefour aurait finalement décidé aujourd'hui samedi 10 décembre de ne pas racheter les 50% d'Eroski. Dans ces conditions, Eroski va se retrouver avec la totalité d'Altis avec deux possibilités. Soit confirmer ses positions en France. Soit revendre Altis et ses 20 magasins à un acteur Français. Cette dernière solution restant la plus probable. 

Concernant, les négociations entre Guyenne & Gascogne et Carrefour (qui ont été confirmées par communiqués de presse), elles seraient en passe d'aboutir très prochainement. 

 

Pour Carrefour, il s'agirait, en tout début de semaine, d'annoncer à la fois une mauvaise nouvelle (la perte d'Altis) avec une bonne nouvelle (l'accord avec Guyenne & Gascogne). En sachant que le plus important pour Carrefour reste de ne pas perdre Guyenne & Gascogne. La semaine serait donc favorable...

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres