Exclusif : Carrefour premier à vendre des ordinateurs Dell en Europe

|

BRÈVESEn marge des journées consacrées à la stratégie du groupe, Carrefour a indiqué qu'il allait commercialiser en exclusivité dans 3 pays d'Europe (France, Espagne, Belgique) des ordinateurs Dell dès le 1er janvier 2008.


Après avoir choisi, cet été, le numéro un mondial de la distribution comme distributeur exclusif de ses ordinateurs destinés au grand public américain, Dell, qui dispute la première place mondiale du secteur à HP, réservera l'exclusivité de ses produits dans 3 pays d'Europe (France, Italie, Espagne, Belgique) au numéro deux mondial de la distribution, le Français Carrefour. La filiale italienne sera aussi concernée mais sans bénéficier de l'exclusivité, valable pour les seules grandes surfaces généralistes ; les spécialistes ayant également la possibilité de signer des accords avec le géant américain de l'informatique.

En tout état de cause, « Carrefour sera le premier distributeur à proposer des produits Dell à ses clients en Europe », a indiqué Christophe Geoffroy, responsable de la centrale d'achats non alimentaire de Carrefour à LSA. « Nous avons réagi très vite à l'appel de Dell, et en 15 jours nous avons emporté l'affaire », se félicite le cadre de Carrefour qui a signé un contrat d'un an renouvelable.

Sans rentrer dans les détails de l'offre et des configurations qui seront proposées aux clients dès le 1er janvier 2008, le patron des achats a indiqué à LSA que l'offre se composerait de 4 ordinateurs portables - « Pas les mêmes que ceux vendus par Wal-Mart » - dont « au moins une référence exclusive à Carrefour ». Surtout loin du look sombre et très sobre de la gamme classique des produits Dell, les produits proposés seront beaucoup plus fun, colorés et proposés « à des prix décrochés », c'est-à-dire moins cher que la moyenne du marché.

Ce partenariat spectaculaire est symptomatique de la nouvelle stratégie de Carrefour dans le non alimentaire. L'une de ses priorités étant de faire revenir les grandes marques en GMS, pour redonner une crédibilité à l'enseigne sur ces marchés. Pour Dell, dont le modèle économique était jusqu'à cet été entièrement concentré sur la vente directe, cet accord confirme le virage vers la distribution grand public voulu par son patron et fondateur Michael Dell et dévoilé fin avril 2007. Dans un mail interne, il indiquait que la vente directe ne devait pas être « une religion » pour le groupe. Un credo qu'il n'a pas mis longtemps à mettre en pratique !

Francis Lecompte à Bordeaux avec Jérôme Parigi

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message