Marchés

Exclusif LSA : Fleury Michon lance, au snacking, une nouvelle génération de plats, la ball in box

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec les premières commandes arrivées le 3 janvier en grande distribution, Fleury Michon espère conquérir rapidement une cible jeune sur le snacking et pallier en même temps l’essoufflement du marché des box. En exclusivité : les coulisses de ce lancement depuis le site de production, à Pouzauges.

La cible de cette innovation : les 15/35 ans.
La cible de cette innovation : les 15/35 ans.

Le lancement est prévu de longue date. Alors forcément, ce lundi 6 janvier, qui marque le premier jour de ce nouveau bébé en rayon, les équipes de Fleury Michon sont sur le qui-vive. Le directeur commercial, Christophe Catrice, fait le point sur les premiers magasins qui ont passé leurs commandes le 3 janvier dernier : « Normalement, d’ici à fin février, toutes les enseignes auront ces nouveautés» assure-t-il.

Au bureau des estimations de ventes, beaucoup d’interrogations subsistent. « Nous n’avons pas de recul car c'est une innovation de rupture, nous nous basons donc sur les débuts de nouveautés telles que les burgers pour  anticiper au mieux la production » explique Stéphanie Ricot, directrice des prévisions de ventes. En attendant, les équipes commerciales, qui seront aidées par trois chefs de secteur sur le terrain pour surveiller de près les débuts de cette nouveauté, peaufinent déjà le plan de communication pour soutenir le lancement de la ball in box. Chose rare, le produit sera en publicité télé et au cinéma dès le  mois d’avril.

Un repas complet, chaud, et jeune

Ball in box, Quésaco ? C’est un nouveau concept de plats complet chaud qui propose quatre recettes  composées uniquement de boulettes ! Bœuf, poulet, jambon ou kebab (dinde) sont à chaque fois accompagnés de billes de pommes de terre et de stickers de sauce, dans l’esprit des chaines de restauration rapide. Le tout est proposé dans un packaging moderne et avec fourchette. Le tout pour un prix attractif : 3.45 € l’unité. « Notre objectif, c’est de cibler un public jeune, les 15-35 ans, qui sont devenus des leaders d’opinion pour les familles », analyse Guillaume Marolleau, chef de projet Fleury Michon, qui porte le projet depuis deux ans.

Deux ans de préparation

Cette nouveauté n’est en effet pas née d’hier. Pour LSA, Fleury Michon dévoile le calendrier de ce lancement sur lequel le groupe mise gros, sans préciser encore les objectifs de vente.

Janvier 2012 : Fleury Michon prend la décision de s’ancrer sur le snacking pour y devenir une marque structurante

Juin 2012 : Elle réalise un sondage avec TNS-Sofres dans lequel elle présente 14 concepts de produits snacking. La Ball in box arrive en deuxième position. Le concept le plus plébiscité par les sondés sera l’innovation de la marque en avril 2014.

Octobre 2012 : Suite au sondage, les personnes interrogées trouvent que la box verticale n’est pas satisfaisante, Fleury Michon retravaille donc le packaging pour faire une box plate, moderne, qui s’ouvre avec une seule main. La boite ainsi crée doit pouvoir tenir dans le sac à main, et permettre une prise en main facile.

Janvier 2013 : Le choix de la forme de la box est acté

Mars 2013 : Un test qualitatif est réalisé pour affiner le concept. A cette occasion, les sondés réclament une qutrième recette, celle au kebab.

Juin 2013 : Un test InVivo est réalisé dans un point de vente virtuel. Les retours sont excellents : sur une moyenne de 31 % d’impact au rayon traiteur, la ball in box est à 44 %.

Octobre 2013 : Optimisation du packaging pour créer un fort effet de gamme en rayon. Les codes couleurs différents pour chaque recette sont abandonnés et relayés en bas du facing,au profit un visuel jaune pour l’ensemble de la gamme.

Janvier 2014 : Lancement de la ball in box en grandes surfaces, soutenue avec une offre remboursé ou satisfait qui sera progressivement remplacé par un BRI de 50 centimes.

Mars 2014 : Un temps fort en magasin est prévu avec une mise sur prospectus dans 7 enseignes.

Avril 2014 : Chose rare, la ball in box sera en publicité télé et au cinéma. Des jeux digitaux seront aussi disponibles autour du produit, pour divertir les jeunes consommateurs pendant leur repas.

1 commentaire

grenatdu55

06/02/2014 16h00 - grenatdu55

J'ai testé ... les boulettes sont minuscules, rien à voir avec la photo.
En plus c'est fade, aucune saveur.
Je suis vraiment déçu, surtout que le prix est assez élevé !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA