Exclusif LSA : l’Interview de Jérome Baudry, le nouveau DG de Mars Food France

|

Nommé Directeur général de Mars Food France le 8 juillet 2019, Jérome Baudry a accepté d’évoquer sa mission et détaille pour LSA, les priorités stratégiques du segment du Groupe Mars en France.

Jérôme Baudry, Directeur général de Mars Food France.
Jérôme Baudry, Directeur général de Mars Food France.© Mars Food

LSA : Vous prenez les commandes de Mars Food France. Pouvez-vous nous présenter ce segment du groupe Mars en France?
Jérôme Baudry : Mars Food est le segment du groupe Mars en France spécialisé dans le dîner en famille. Il compte 85 collaborateurs - que nous appelons «Associés» - pour la partie commerciale et 125 pour la partie usine. Leur fort niveau d’engagement est l’une de nos principales forces. Nous sommes d’ailleurs fiers d’être sur le podium de Great Place To Work depuis maintenant 6 ans! Guidés par notre "raison d’être" ("une meilleure alimentation aujourd’hui, un monde meilleur demain"), nous réalisons 200 M€ de chiffre d’affaires répartis entre l’activité riz (Uncle Ben’s), qui représente 60 % du CA, contre 30 % pour les produits asiatiques (Suzi Wan) et 10 % pour les céréales autour de la marque Ebly. Le segment Mars Food France bénéficie d’un fort dynamisme avec une croissance de 2,5% en moyenne depuis 12 ans. Et cette tendance devrait se poursuivre en 2019 avec une belle dynamique sur nos marques.

LSA : Quelle est votre feuille de route?
J.B. : Nous allons accélérer les efforts sur le pilier nutrition-santé, qui est l’une de nos priorités. Nous avons ainsi au cours des trois dernières années réduit le sel de plus de 20 % sur l’ensemble de nos recettes. Depuis 2018, nous avons aussi pris le virage du bio. En 2018, 70% de nos innovations étaient bio et notre portefeuille compte aujourd’hui 23 références issues de l’agriculture biologiques. Nous sommes les premiers en 2018 à avoir lancé un riz complet bio sous la marque Uncle Ben’s au rayon conventionnel et nous sommes à l’origine du premier pochon micro-ondable bio. Les rotations sur le bio sont très encourageantes. Cela nous permet de toucher de nouveaux consommateurs, sans cannibalisation sur nos produits historiques. D’autres nouveautés arriveront en 2020 en bio, notamment sur la marque Suzi Wan. A terme, notre objectif est d’atteindre 10% du CA en bio. Au-delà de la nutrition-santé, nous allons également accélérer sur la pérennisation de des filières agricoles, en améliorant la rémunération de nos agriculteurs partenaires en blé sur Ebly, et le respect de l’environnement avec la mise en place d’un système de collecte et recyclage de nos pochons micro-ondables.

LSA : Vous avez lancé l’an dernier une nouvelle marque bio Graines de nature Seeds of Change à destination des Millennials. Quels sont les premiers résultats?
JB : Nous en sommes encore au démarrage. La marque doit se construire dans le temps. Nous avons 8 références de riz et féculents qui répondent bien à cette nouvelle tendance de consommation pour des produits bons et sains. Pour l’instant les résultats sont contrastés selon les circuits avec de meilleures performances en proximité et dans les zones urbaines.

LSA : Les consommateurs réclament aussi une réduction des emballages plastiques…
J.B. : C’est un axe prioritaire pour Mars Food. Nous avons déjà amorcé une réduction du poids de nos pochons micro-ondables. Surtout, nous travaillons actuellement à la mise en place d’un système de collecte et de recyclage des pochons micro-ondables sur nos marques Uncle Ben’s et Ebly. Nous sommes en train d’initier un partenariat pour ce système qui devrait se concrétiser dans les tous prochains mois.

LSA : Comment Mars Food s’investit dans la filière blé dur en France?
J.B. : La marque Ebly est développée en partenariat avec la coopérative agricole Axéréal dans le cadre d’une co-entreprise. Aujourd’hui nous avons à cœur de pérenniser cette filière agricole. Nous allons donc aller un cran au-dessus pour améliorer le revenu de nos agriculteurs partenaires qui nous fournissent en blé dur issu d’une agriculture raisonnée, dans un rayon de de 100 km autour de l’usine Ebly de Châteaudun. J’ajoute que nous avons récemment investi 7 millions d’euros dans cette usine pour augmenter de 30% la capacité de production et moderniser les lignes existantes avec aussi une nouvelle unité de conditionnement et de cuisson vapeur.

LSA : Vous avez un parcours dans le digital* au sein de Mars Petcare. Est-ce un enjeu important?
J.B. : Le digital est un levier de croissance important pour Mars Food. Nous allons accélérer sur l’e-commerce. Nous visons une croissance à deux chiffres en 2020 à travers les ventes du drive, des «pure-players», mais aussi des circuits plus directs. Le digital reste bien sûr essentiel pour communiquer et promouvoir nos marques à travers des opérations comme «Cuisinez en famille» sur Uncle Ben’s, qui est aujourd’hui relayé en magasin pour promouvoir le mieux manger, la cuisine et le partage de repas en familles.

*Avant d’intégrer Mars Food France en tant que Directeur Général, Jérôme Baudry a évolué au sein de groupes industriels renommés (L’Oréal, Danone, Reckitt Benckiser, Club Med), en France et à l’étranger, mais aussi des aventures plus entrepreneuriales dans le digital (start-up 1000 mercis au Brésil). Plus récemment, il a rejoint le groupe Mars en 2014 au sein du segment Mars Petcare pour mener la transformation numérique en France puis au niveau européen et lancer de nouveaux business models.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter