Exclusif LSA : la liste des hypers de Carrefour France selon leurs nouveaux formats, les enjeux de la réorganisation

|

Comme révélé par Lsa.fr et Lsa, Carrefour hyper France, la principale filiale du groupe, adoptera, lundi 20 février, une nouvelle organisation construite autour de trois formats « différenciés »  : les très grands hypers (35 unités), les hypers d’attraction (131) et les hypers de proximité (39). LSA.fr vous dévoile la liste par formats des 205 magasins concernés et les enjeux et objectifs de cette partition.

La rédaction vous conseille

Dans un document présenté, le 10 février, devant les CCE, aux instances représentatives du personnel, et que LSA s’est procuré, la direction de Carrefour France détaille la nouvelle organisation de sa branche hypermarchés. Comme révélé dans la dernière édition de LSA du 16 février, la principale filiale du groupe, forte de ses 22,2 milliards d’euros de CA TTC en 2011 (56 % du CA France, 24 % du CA groupe) sera scindée en trois formats confiés, pour les 131 hypers d’attraction, à Patrice Lespagnol, pour les 35 très grands hypers à Philippe Lartigue et pour les 39 hypers dits de proximité à Frédéric Duranton.

L’objectif est clair : « redynamiser » une branche qui ne cesse de perdre du terrain et « remotiver et mobiliser les équipes en magasins » indique Carrefour dans le document. En préambule, de cette présentation l’enseigne rappelle qu’elle a perdu près de 1,3 million de clients depuis le second semestre 2010, à 13 millions de ménages… Pour relancer la dynamique, Carrefour France souhaite donner plus de moyens commerciaux à des magasins qui ont des rôles différents selon leur taille, leurs fréquences d’achats et leurs clientèles. D’où l’idée de les segmenter en trois catégories censées mieux répondre aux besoins spécifiques des très grands hypers - les 35 plus grandes unités, dont les ventes ont chuté de 14 % depuis 2004 mais pèsent 29 % du CA  ! – et des hypers de proximité : 39 magasins urbains qui représentent 9 % du chiffre d’affaires mais qui perdraient 35 millions d’euros de résultat d'exploitation selon les chiffres dévoilés par l’enseigne.

Pour ces petits hypers, type Paris Auteuil (108,5 ME de CA en 2011, selon nos informations), Aubervilliers, (24,9 ME sur 8 mois d'exercice) Nantes St Herblain (59,8 ME), Bayeux (25,3 ME), Beaune (27,3 ME) ou Calais, le modèle commercial reste à inventer même si on sait chez Carrefour qu’il sera très centré sur l’alimentaire du fait du profil même des magasins où les clients font des courses fréquentes (hebdo voire quotidiennes) avec une offre de non alimentaire de complément et une différenciation à pousser vis-à-vis des supermarchés. La priorité sera d’améliorer la rentabilité des points de vente.

Du côté des 35 très grands hypers, comme Aix (191,7 ME de CA en 2011), Nice Lingostière (215,4 ME) et Antibes (239,6 ME), Vénissieux (184,5 ME), Montesson (222,7 ME), Carré Sénart (121 ME) ou Vitrolles (163,6 ME), déjà réunis dans le club des magasins XXL, c’est la croissance qui est visée en priorité pour ce format d’hyper multi-spécialiste de plus de 12 000 m², qui est souvent un magasin de référence régionale, où les clients font des courses de stockage. Le projet commercial visera à « redonner plus d’aspérités (par exemple animations spéciales…) aux magasins avec des animations et des opérations spécifiques » et à «être irréprochable sur les basiques (prix, niveau de service, disponibilité) », selon le document présenté le 10 février.

Reste enfin le cœur du réacteur, le gros du parc, les 131 hypers d’attraction (62 % du CA), encore marqué par le modèle historique du « tout sous le même toit », où l’idée sera de « développer une large offre alimentaire, de renforcer notre compétitivité prix et de rationnaliser l’offre sur le Non-Alimentaire ».

Chacun de ces formats se voit doter d’une direction du développement commercial chargée de faire vivre et d’animer le format en « facilitant le quotidien des magasins ». Cette refonte des formats qui « n’a pas d’impact sur l’emploi, les structures juridiques et les statuts collectifs existants », précise Carrefour dans le document destiné aux CCE, s’accompagne d’une modification des directions régionales : il y en aura 3 pour les hypers de proximité (Sud Est,14 magasins ; Nord dont Paris, 14 magasins ; et Ouest, 11 unités), 3 également pour les très grands hypers (11 au Sud, 12 dans une très grande région Centre qui intègre l’ouest parisien et 12 au Nord, y compris Paris Nord et Est). Enfin, les hypers d’attraction sont scindés en 11 régions dont les DR suivront 11 à 14 magasin.

Dernier changement qui a son importance, le drive, dont le développement est l’une des priorités de Noel Prioux, le patron de Carrefour France, est rattaché à la direction des hypers d'attraction (et non aux Marchandises PGC comme indiqué dans un premier temps) et donc à Patrice Lespagnol. C'est Bruno LEBON, directeur Multiformat e-Commerce Alimentaire France, qui s'occupe de cette activité.

 

Liste des 39 hypers de proximité (9 % du CA)

Aire sur la Lys, Armentières, Aubervilliers, Bayeux, Beaune, Calais, Chalon Nord, Champs Sur Marne, Château-Thierry, Condé sur l'Escaut, Draguignan, Fécamp, Flers, Goussainville, Guéret, Hazebrouck, La Roche S/ Yon, Lesparre Medoc, L'Hay les Roses, Limay, Montereau, Nantes St Herblain, Niort, Orléans Place d'Arc, Paimpol, Paris Auteuil, Port de Bouc, Rethel, Romorantin, Segny, Sens Maillot, Sens Voulx, St Denis, St Lo, St Martin au Laert, Troyes Chap. St Luc, Vernon, Villejuif et Villeurbanne.

 

Liste des 35 très grands hypers (29 % du CA)

Aix en Provence ; Anglet, Antibes, Aulnay S/ Bois, Barentin, Bègles, Bourges, Carré Sénart, Chalon Sud, Chambourcy, Chelles, Claye Souilly, Collégien, Créteil Soleil, Dijon Toison d'Or, Ecully, Ivry S/ Seine, Labège, Lattes, Les Ulis, Marseille GL, Mérignac, Montesson, Mulhouse, Nice Lingostière, Ormesson s/ Marne, Pontault Combault, Portet sur Garonne, Quétigny, Rosny sous Bois, St Quentin en Yvelines, Venette, Vénissieux, Villiers en Bière et Vitrolles.

 

Liste des 131 hypers d’attraction (62 % du CA)

Alençon, Amiens, Angers GM, Angers St Serge, Angoulins, Annecy / Brogny, Athis Mons, Auchy les Mines, Avignon, Avranches, Beaucaire, Berck, Bercy, Besançon Chal., Besançon Valentin, Bourg en Bresse, Brest, Brive, Caen, Chalons En Champ., Chambéry Bas., Chambéry Cham., Charleville Mézières, Chartres, Châteauneuf lM, Châteauroux, Cherbourg, Cholet, Coquelles, Crèches S/ Saône, Denain, Douai Flers, Drancy, Epernay, Epinal, Etampes, Evreux, Evry 2, Feurs, Flins S/ Seine, Fougères, Fourmies, Francheville, Gennevilliers, Givors, Grenoble Echirolles, Grenoble Meylan, Gruchet Le Val., Guingamp, Hérouville St Clair, Isle d'Abeau, Issoire, La Ciotat, La Ville du Bois, Laon, Laval, Le Mans, Lescar, Libourne, Liévin, Lille, Limoges Boisseuil, L'Isle Adam, Lomme, Lorient, Lormont, Lyon La Part-Dieu, Mably, Marseille Bon., Marseille Le Merlan, Maubeuge, Monaco, Mondeville, Mont Saint Aignan, Montélimar, Montigny Les Corm., Montluçon, Montreuil, Moulins, Nantes Beaujoire, Nantes Beaulieu, Nevers Marzy, Nice TNL, Nîmes, Nîmes Sud, Noisy Le Grand, Ollioules, Orange, Perpignan Claira, Perpignan Rous., Puget sur Argens, Quimper, Rambouillet, Reims Cernay, Reims Tinqueux, Rennes Alma, Rennes Cesson, Riom, Rungis Belle Epine, Salaise S/ Sanne, Sallanches, Sannois, Saran, Sartrouville, Sète Balaruc, Sevran, Soyaux, St André les Vergers, St Brice, St Brieuc, St Clément de Riv., St Egreve, St Jean de Védas, St Malo, St Pierre dC, St Pol sur Mer, Stains, Ste Geneviève dB, Thiers, Thionville, Toulon Grand Var, Toulon Mayol, Toulouse Purpan, Tourville La Rivière, Trans en Prov., Uzès, Valenciennes, Vannes, Vaulx en Velin, Villabé et Wasquehal.

1 commentaire

berneau

03/03/2016 13h37 - berneau

bonjour habitant lorient je suis tres déçu du magasin carrefour concernant les promos, il manque en permanance des produits les rayons sont vides comme le magasin beurre en promo y a pas, j'ai un bon de réservation en date du 22 février mais a ce jour pas d'appel tel et c'est comme ça sur nombreux produit je ne sais ce qui se passe dans ce magasin mais je vais finir par aller chez leclerc et je ne suis pas le seul cordialement mr berneau

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter