Exclusif LSA : Picard voit ses ventes progresser de 7% au premier semestre

|

Les ventes en France progressent très fort, alors que PIcard accélère son implantation à l'étranger, ainsi que dans les DOM-TOM.

picard logo
Très discret sur ses performances, le spécialiste du surgelé Picard a pourtant de  quoi être satisfait. Ses ventes en France au premier semestre 2011 ont en effet bondi de 7% (contre 3,3% pour le total marché) selon un document interne que LSA s’est procuré. A magasins constants, la progression atteint 3,4%, des résultats « conformes » aux prévisions du groupe dont le chiffre d’affaires global a atteint 1,2 milliard d’euros environ sur l’exercice 2010/2011 clos fin mars. Au troisième trimestre, le ralentissement du marché des surgelés n’a que peu affecté l’enseigne dont les ventes sont restées dynamiques à +6,3% sur la période. L’Ile de France est la région la mieux lotie avec une hausse des ventes de 4,1%, devant la province (+3,9%) et Paris (+0,5%), qui souffre de la concurrence des commerces de proximité. Le nouveau concept de magasin testé depuis le mois de mars s’avère concluant puisque le premier point de vente relooké, celui de Bois-Guillaume (voir LSA 2184) a vu son chiffre d’affaires bondir de 10%, couplé à une baisse des volumes de produits en promotion. De quoi motiver la décision de dupliquer ce concept à toutes les ouvertures et modifications de magasins. Le maillage des magasins en France métropolitaine étant déjà assez dense, Picard s’ouvre à la Corse (un magasin ouvert à Bastia depuis quelques jours, bientôt suivi par une ouverture à Ajaccio) et aux DOM-TOM. La Réunion et la Nouvelle Calédonie sont concernées dans un premier temps, avec « une perspective à terme d’ouverture de 15 à 20 magasins sur cette zone » précise le document. Ce développement s’appuie sur des partenariats avec des groupes locaux, un mode de fonctionnement également choisi pour s’implanter en Belgique et en Suède, l’Europe étant clairement le nouveau territoire de l’enseigne.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres