Exclusif LSA: toutes les offres de reprises déposées pour les magasins Fly, Atlas et Crozatier

|

LSA s’est procuré le document établissant la liste des 24 offres de reprise fermes portant sur les magasins du groupe Mobilier Européen (Atlas, Fly, Crozatier). La vente à la découpe du groupe est désormais un fait acquis. La plus grosse offre porte sur 41 magasins Fly et vient de Nicolas Finck, directeur financier de Mobilier Européen.  

Le groupe Mobilier Européen a suscité 24 offres de rachats partielles, pour des prix assez bas.
Le groupe Mobilier Européen a suscité 24 offres de rachats partielles, pour des prix assez bas.© © Marc Guénard/ FLY

Un total de 24 offres de reprises fermes ont été déposées pour les différents magasins du groupe d’ameublement Mobilier Européen. Englué dans les difficultés, le groupe détenu par la famille alsacienne Rapp est en redressement judiciaire depuis la mi septembre et cherche des repreneurs pour tout ou partie de son réseau. LSA s’est procuré la synthèse complète des offres de reprise, dont la date butoir était fixée au 7 octobre. Une rumeur évoque une offre de dernière minute du groupe Steinhoff (propriétaire de Conforama), qui n’est de fait pas présentée dans le document, et sur laquelle Conforama n’a souhaité faire « aucun commentaire ». Au total, sur l’ensemble des magasins détenus en propre par le groupe Mobilier Européen, 44 Fly sur les 60 sont concernés par une ou plusieurs offres de reprise. Le chiffre est de 5 magasins sur 12 pour Crozatier, et le flou subsiste pour les 23 magasins Atlas, le principal repreneur n’ayant pas défini le périmètre complet de son offre. Sur un total de 1820 personnes employées par le groupe, et en prenant en compte les offres les mieux disantes, 921 emplois seraient sauvegardés. Pour la société Mobilier Européen et le GIE « seuls 20 à 25 emplois pourraient a priori être sauvegardés pour chacune de ces deux entités, sur un total de 322 salariés » précise le document, ajoutant que chacun des trois réseaux de franchise a fait l’objet d’une offre de reprise. Les candidats auront jusqu'au 24 octobre pour préciser et améliorer leurs offres.

le directeur financier de Mobilier Européen intéressé par 41 Fly

Dans le détail, la plus importante offre de reprise est portée par Nicolas Finck, directeur financier de Mobilier Européen. Une société en cours de  constitution baptisée NF Holding prévoit la reprise de 41 magasins Fly et 748 emplois, avec un prix de cession proposé de 200 000 euros. Cette offre porte sur la marque Fly et ses dérivés, ainsi que 28 dépôts. NF Holding est par ailleurs en cours de négociations « avec un partenaire industriel de premier plan pour la mise en place d’un partenariat notamment capitalistique ».

La société Arum International s’est elle déclarée intéressée par un nombre non précisé de magasins Atlas, portant sur 288 emplois. Le prix de cession proposé est de 50 000 euros, avec une enveloppe de 15 M Eur pour le financement de l’activité reprise.

Alinéa s’est porté candidat à la reprise du magasin Fly de Saint Bonnet de Mure (pour 2 millions d’euros, avec la reprise de l’ensemble des salariés)

But a déposé une offre de reprise de  2 millions d’euros pour les magasins  Atlas Ezanville, Atlas Créteil, Fly Claye-Souilly, Fly Herblay, Fly Orgeval et Fly Vitry, avec la reprise de l’ensemble des salariés concernés (soit 228 personnes).

Arizona Investissement (groupe immobilier) est intéressé par les actifs immobiliers des sites de Créteil (Fly et Atlas), Le Mans (Fly uniquement) et Rezé (Fly uniquement), avec un prix de cession proposé est de 5,7 millions d’euros

Casalys (société encore à constituer, représentée par le directeur de l’enseigne Crozatier Christophe Kuntschmann), est intéressée par 4 magasins Crozatier ( Cannes-Mandelieu, Vendenheim, Kingersheim et à Ezanville), ainsi que la marque Crozatier

L’enseigne Chaussea est intéressée par la reprise de 3 magasins Fly (Cannes, Nantes et Aubagne)

 

Plusieurs candidatures de personnes physiques (actuels directeurs de magasins ou salariés) ou d’entreprises portent sur un seul magasin, comme pour Atlas Limoges, Atlas Nice, le Crozatier de Saint Bonnet de Mure

D’autres candidats ne sont intéressés que par la reprise d’actifs immobiliers ou de droits au bail. C’est le cas d’Eram (reprise du droit au bail de Fly Claye-Souilly) et de Tati (reprise du droit au bail du Crozatier de Montigny les Cormeilles). Le groupe Fiminco (promotion immobilière) est intéressé par la reprise de différents actifs immobiliers détenus par la société Meubles rapp.

Gifi propose 250 000 euros pour reprendre le Fly de Sartrouville, pendant que Grand Frais souhaite reprendre les murs du Fly d’Orsay, un magasin qui intéresse également le hard discounter Lidl.

La société Atlas Newco, en cours de constitution, s’intéresse à 5 franchisés Atlas (magasins de Chaumont, Saintes, Saint Gilles Croix de Vie, Chazey, Pontarlier, Orchamps-Vennes, Dole, Besançon et Saint-Nabord) et à la marque Atlas.

Une offre de reprise de la marque Atlas et des contrats de franchise pour 12 000 euros a été formulée par la SAS Atlas n'Co composée d’actionnaires (employés et cadres du Mobilier Européen) et de la SAS PEM.

Le groupe Gram souhaite racheter le réseau de franchisés Crozatier, tandis que le groupement d’achats Sagam et l’Union commerciale pour l’équipement mobilier ont chacun fait une offre sur la reprise de la marque Crozatier et des contrats de franchise.

La vente à la découpe, inenvisageable pour la famille Rapp, est désormais inéluctable. Le groupe Mobilier Européen est touché de plein fouet par les difficultés du secteur de l’ameublement, dont les ventes reculent année après année (près de 13% en deux ans selon les données de la banque de France). Les trois enseignes du groupe représentent un chiffre d’affaires annuel  de 744 millions et à titre d’exemple, les ventes de Fly qui flirtaient avec les 700 millions d’euros en 2008 sont maintenant passées largement sous les 500 millions. Le groupe alsacien emploie à ce jour 3747 personnes (300 au siège, 1848 pour les magasins détenus en direct, et environ 1600 dans les magasins en franchise).

 

1 commentaire

BCat

21/10/2014 09h44 - BCat

Qu'en est-il de l'offre de Conforama ? Est-ce que LSA a de nouvelles infos ? Le flou est reste entier sur cette offre de dernière minute et rien n'a été annoncé alors que nous sommes à quelques jours du tribunal...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message