Exclusif : SmartChecking scrute les ruptures et les prix des jouets stars de ce Noël [Partie 2]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Deuxième volet de l'étude SmartChecking réalisée en exclusivité pour LSA par BGSS Advices et WinMinute. Cette fois-ci, ce sont plus de 400 parents qui ont répondu aux questions et pris des photos in situ pour décrypter les taux de présence de huit jouets stars de ce Noël et l'évolution de leurs tarifs. Une étude particulièrement riche en enseignements...

Pour LSA, BGSS Advices et WinMinute ont utilisé leur outil SmartChecking pour faire le point sur le taux de présence des jouets star de ce Noël 2016 dans les magasins... et l'évolution de leurs prix.
Pour LSA, BGSS Advices et WinMinute ont utilisé leur outil SmartChecking pour faire le point sur le taux de présence des jouets star de ce Noël 2016 dans les magasins... et l'évolution de leurs prix.© SmartChecking (BGSS Advices / WinMinute)

Après un premier volet consacré aux comportements d'achats des shoppers de jeux et de jouets, l'étude SmartChecking réalisée en exclusivité pour LSA par BGSS Advices et WinMinute a sondé quelque 400 parents venus en magasins (grandes surfaces alimentaires et grands réseaux de spécialistes) pour répondre in situ à des questions autour des huit jouets stars de ce Noël. "L'enquête terrain s'est achevée le dimanche 11 décembre 2016 et nous avons obtenus 422 remontées du terrain", explique Séverine Savino, directrice commerciale associée de BGSS Advices. Les questions portaient cette fois-ci sur la connaissance de ces produits, leur présence en rayon, l'évolution de leurs tarifs et les mises en avant les plus théâtrales en magasins. "Chaque shopper interrogé a recherché spécifiquement en rayons chacun des huit produits analysés", précise Grégory Balcerek, fondateur de BGSS Advices.

Nerf, le produit le plus connu

Premier enseignement, les consommateurs interrogés connaissent plutôt bien les produits, même les nouveautés de cette année. "Des références comme Nerf, Pokémon, Yo-Kai Watch ou encore les poupées DC Super Hero Girls sont ainsi bien connu de l'ensemble des sondés. On note cependant que cette connaissance du produit varie également en fonction de l'âge de leur enfant : ainsi, le jeu Filou Chiptou voit son taux de notoriété grimper auprès des parents d'enfants âgés de six à dix ans", pointe Séverine Savino. 

Des présences en magasins contrastées

Carton plein pour Nerf, non seulement bien connu des consommateurs mais également bien présents dans les rayons : "Le Nerf Elite d'Hasbro a été relevé comme présent dans 80% des magasins visités. D'une manière plus générale, les taux de présence en rayon varie fortement selon les circuits avec parfois des différences allant jusqu'à 30 points d'écart en faveur des spécialistes par rapport aux grandes surfaces alimentaires", observe Séverine Savino.

La rupture : souvent une perte sèche pour le magasin

Quel comportement adoptent les shoppers si le produit recherché est absent du magasin ? "Dans près de 80% des cas, les shoppers se rendent dans un autre magasin ou vont acheter en ligne. C'est donc une perte sèche pour le magasin. D'autant plus que ces "abandonnistes", davantage soumis à la prescription de la liste de l'enfant, dépensent en moyenne 40% de plus que ceux qui se reportent sur un autre produit ! A l'inverse, les 20% "non-abandonnistes" se révèlent particulièrement attachés aux magasins physiques, préparant moins que les autres leurs achats sur le net", répond Séverine Savino.

Les prix évoluent selon la disponibilité du produit

La validité de la plupart des catalogues de jouets des enseignes s'achevant début décembre, on constate une forte évolution des prix sur cette période, notamment chez les spécialistes. "Sur la première semaine de décembre, les prix augmentent en moyenne de 6,4 points. Cette hausse est surtout sensible chez les spécialistes et s'explique également par le fait que, quand les grandes surfaces alimentaires sont déjà en rupture sur certains produits phares, les spécialistes les ont encore en rayon", note Grégory Balcerek. 

Des mises en avant toujours plus théâtrales

Cette fois encore, les parents sondés étaient priés de prendre en photos les mises en avant qui leur plaisaient le plus, en expliquant leur choix. Si les produits les plus demandés ne sont pas forcément ceux qui sont le plus mis en avant dans les magasins, les shoppers donnent la prime aux dispositifs massifs et très théâtralisés.Sans oublier le côté esthétique : couleurs, design et visibilité depuis l'entrée du magasin font mouche !

Accédez à l'intégralité du second volet de l'étude Smart Checking sur les jouets de Noël  (cliquez pour agrandir)

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA