EXITO, l'allié à succès de Casino en Amérique latine

|

Le leader colombien partage une histoire commune avec Casino. Celle d'un petit commerçant de province, visionnaire, devenu un champion national.

Exito
Exito© PHOTOS DR

Medellin

Au deuxième étage du siège du numéro un de la distribution colombienne, près du bureau du PDG, Gonzalo Restrepo, est accrochée une série de portraits en noir et blanc. Comme un vieil album de famille, s'y succèdent les cinq fondateurs des enseignes qui, au fil des rapprochements, ont fait le groupe Exito d'aujourd'hui. Des alliances qui lui ont permis de passer du statut d'acteur local, doté de seulement six hypers en 1991, à un celui de champion national, fort d'un parc diversifié de plus de 310 magasins, pour 50 000 salariés et près de 3 Mrds € de chiffre d'affaires. On y voit Luis Eduardo Yepes, le fondateur de Cadenalco, rachetée en 2001 ; Alberto Azout et José Carulla, les créateurs de Vivero et de Carulla, absorbées en 2007 avec la participation plus qu'active de Casino qui a pris, dans la foulée, le contrôle du nouveau leader colombien, qu'il soutenait depuis 1999.

 

Envol

Geoffroy Guichard, fondateur « du » Casino, a donc lui aussi sa photo sur le hall of fame d'Exito. Mais c'est avec le cinquième homme, Gustavo Toro, que l'aventure démarre, en mars 1949. À 21 ans, déçu de ne pas se voir accorder l'augmentation qu'il estime mériter, il monte sa propre boutique à deux pas de son ancien employeur. Un « bouclard » de 4 m² qui vend surtout du tissu. Très vite, Don Gustavo crée des ateliers de confection qui aboutiront à une vraie industrie textile, marque de fabrique et l'un des points forts de l'enseigne Exito.

 

Oracle

Au début des années 70, le fondateur se convertit au « tout sous le même toit » et crée les premiers hypers du pays, influencé par son compatriote Bernardo Trujillo. Car le fameux « oracle de Dayton » (siège de NCR), qui a formé la plupart des pionniers français de la distribution, venait souvent à Medellin et échangeait assidûment avec Gustavo Toro.

 

Grandir

Exito développe un modèle d'hyper original, moderne, mais mâtiné de spécificité locales, comme l'importance accordé au textile, aux services. Au début des années 90, le fondateur et son jeune président Gonzalo Restrepo pressentent qu'il leur faut trouver un actionnaire international solide pour affronter les grands distributeurs mondiaux et grandir.

 

Partage

Ce sera Casino. Entre les deux groupes qui ont tous deux grandi par acquisitions et s'appuient sur un actionnariat familial, l'entente est « instantanée », explique Gonzalo Restrepo. Les Français apportent leurs méthodes de reporting, de gestion et d'organisation et « insufflent simplicité, précision et rigueur ». Les Colombiens leur parfaite connaissance du pays et de ses groupes de distribution pour soutenir le développement. Apparemment, la recette du succès.

EXITO EN DATES

  • 1949 Fondation d'Almacenes Exito à Medellin, deuxième ville de Colombie
  • 1994 Entrée à la Bourse de Bogota
  • 1999 Casino prend 25% d'Exito et commence à y apporter du savoir-faire et des compétences
  • 2001 Première grande opération de concentration avec le rachat de Cadenalco.
  • 2007 Acquisition du numéro deux local, Carulla-Vivero qui fait du groupe le leader colombien. Casino monte au capital et devient majoritaire.
  • 2008 Exito s'attaque au marché informel (52% des ventes du pays) en déployant l'enseigne Surtimax.
  • 2011 Fin juin, Casino fait racheter par Exito ses filiales uruguayennes pour 520 millions d'euros, ce qui en fait désormais la tête de pont du français en Amérique latine.

EXITO EN CHIFFRES

  • 3 Mrds € de chiffre d'affaires en 2010
  • 40% de PDM dans la distribution organisée (19% pour Carrefour, n°2)
  • 54 villes colombiennes couvertes
  • 314 magasins à fin mai 2011, dont 163 Exito (hyper/supers moyen de gamme),
  • 79 Carulla et Pomona (supers de centre-ville qualitatifs), 60 Surtimax (discount)

En espagnol, Exito signifie « succès ». Et ce groupe les a  accumulés ces vingt dernières années, sous l'impulsion de Gonzalo Restrepo, son PDG.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2192

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres