Expansion, marque, e-commerce... Découvrez les projets de Monoprix pour 2014

|

Le chiffre d'affaires de Monoprix pour l'année 2013 ressort à 4,263 Mrds€, en hausse de 1,1 %. « Monop' a augmenté de 14 %, Naturalia de 23 % et monoprix.fr de 26 % », s'est félicité Stéphane Maquaire, président du directoire de Monoprix, lors d'une conférence de presse le 21 janvier, à Paris. Face à ces petits formats qui représentent près de 10% des ventes du groupe, l'enseigne Monoprix a connu une année en demi-teinte avec des ventes à surface comparable en recul de 0,8 %. « Hors inflation, les ventes alimentaires et hygiène-beauté sont stables, précise Stéphane Maquaire. En revanche, le textile a reculé de 5 à 6 %. Nous n'avons pas voulu rentrer dans le jeu de la promo à tout prix. » Au-delà des résultats, le patron de Monoprix a pris le temps de détailler les nombreux projets de son groupe pour l’année en cours.

Stéphane Maquaire est revenu sur les nombreux projets de son groupe en 2014.
Stéphane Maquaire est revenu sur les nombreux projets de son groupe en 2014.

Expansion record

« Nous avons ouvert 40 magasins l’an dernier, c’est un nouveau record avec 500 magasins pour le groupe. Nous continuerons sur le même rythme en 2014. La moitié se fera en franchise et la moitié se fera sur les lieux de flux. D’une enseigne de cœur de ville, nous voulons faire de Monoprix l’enseigne des citadins, quel que soit le moment ou l’endroit, en gare ou en station d’autoroute. »


Une stratégie « Hors les murs »
« Une marque « hors les murs », c’est plus de réassurance, plus de confiance pour le client. Une fois dehors, il n’y a plus de limite. Mais il faut faire ça lentement, comme il faut. »
« Nous allons poursuivre notre politique d’expansion « hors les murs ». Depuis le gain de l’appel d’offre TGV, nous sommes en discussion avec la SNCF [notamment pour installer  en gare des casiers de retrait des commandes en ligne, NDLR]. Notre collection « les Petites robes noires » a été vendu chez Colette. Nous allons poursuivre le développement de notre marque Monoprix Gourmet, y compris pour la vendre là où nous ne sommes pas, dans le réseau Casino à l’international, comme au Brésil. Nous avons déjà été contactés par des Chinois, des Japonais et des Islandais, intéressés par nos produits. »


Pas de hausse de prix
« Pour le moment, nous maintenons nos prix en 2014. Nous n’avons pas passé les hausses de TVA en janvier. »
« Au sein du groupe Casino, chaque enseigne vit sa vie. Il y a un travail considérable qui est fait sur les hypers et les supermarchés, mais il n’y a pas de hausse tarifaire chez Monoprix pour compenser les baisses des autres enseignes. »


Le combat du travail de nuit continue
« Notre syndicat majoritaire s’est opposé à l’accord sur le travail de nuit. Nous menons donc des discussions magasin par magasin. Chacun d’eux à la possibilité de signer un accord local avec ses représentants locaux. A l’heure actuelle, à peu près la moitié des magasins sont fermés en soirée [94 magasins, NDLR], l’autre moitié a signé un accord. »


Monoprix.fr bientôt repensé
« Nous allons procéder à une refonte de la plateforme web avec deux versions, pour l’alimentaire et pour le textile, au lieu d’une seule. Désormais, le parcours sera personnalisé en fonction des préférences de chacun. Si vous êtes une mère de famille, la puériculture sera très vite mise en évidence dès la page d’accueil. »
« Nous étudions la création d’une marketplace sur Monoprix.fr, mais nous n’en sommes encore qu’au stade de la réflexion. »

 

 

                      
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter