Facebook lance la pub sur ses "Stories" et sur celles de Messenger

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

En France, Monoprix, Dior ou encore Mini ont pu tester ce nouveau format de publicité en avant-première.

Dior a pu tester en avant-première les "Stories" publicitaires sur Facebook.
Dior a pu tester en avant-première les "Stories" publicitaires sur Facebook. © Dior - Facebook

Facebook veut capitaliser sur le succès de son format "Stories", ces photos et vidéos accessibles pendant 24 heures seulement, qui sont mises en avant en haut du fil d’actualité des utilisateurs de Facebook, de la messagerie instantanée du groupe Messenger, mais également d’Instagram. Le géant du net introduit officiellement ce 26 septembre la publicité sur ce format sur Facebook à l’échelle internationale, après avoir opéré il y a un an le même tournant stratégique, visiblement avec succès, sur Instagram. Les marques pourront désormais payer pour pousser des "Stories" publicitaires aux internautes.

“L'ouverture de la publicité dans les "Stories" Facebook est un premier pas vers une expérience publicitaire dans les "Stories" unifiée à travers nos plateformes. Nous commencerons également à diffuser progressivement des publicités dans Messenger "Stories" au cours des prochaines semaines”, indique Laurent Solly, vice président Europe du Sud chez Facebook. S’il ne touche pas un mot de WhatsApp, racheté par le groupe en 2014, qui dispose d’un format très proche des "Stories" baptisé "Statut", ce mouvement d’unification de l'expérience publicitaire sur les différentes plateformes du géant du net pourrait également concerner la messagerie instantanée.

Les internautes influencés dans leurs achats par les "Stories"

400 millions de personnes dans le monde consultent quotidiennement des "Stories" sur Instagram, mais les utilisateurs de Facebook et de Messenger ne sont pas en reste : 300 millions regardent ou postent chaque jour au moins un de ces contenus éphémères. 62% de cette dernière catégorie d’internautes s'intéresse plus à une marque ou à un produit après l'avoir vu dans une "Story", selon une étude Ipsos pour Facebook réalisée en août 2018. 56% des sondés affirment avoir consulté le site de la marque pour obtenir plus d'informations et un sur deux indiquent s’être rendus sur un site e-commerce pour acheter un article découvert dans une "Story". 34% des personnes interrogées dans le cadre de cette étude se seraient rendues dans un magasin pour l'acheter. 38% des sondés ont parlé à quelqu'un du produit découvert, conclut cette étude, qui incite les marques à se saisir de ce nouveau format publicitaire.

Monoprix, Dior ou encore Mini ont pu tester cette nouvelle fonctionnalité et postent ce 26 septembre des "Stories" publicitaires sur Facebook.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA