Fagor à quatre mois du dépôt de bilan

|

Le groupe d'électroménager, propriété de la coopérative Mondragon, dispose désormais de quatre mois pour négocier avec ses créanciers et restructurer sa dette, estimée à 690 M €. Concurrencé par les fabricants asiatiques et les MDD, Fagor paye au prix fort la déconfiture du marché espagnol (-50% entre 2008 et 2012) et son manque d'envergure : occupée à digérer le rachat de Brandt en 2005, la coopérative espagnole a tardé à s'internationaliser. Sa récente alliance avec le chinois Haier n'empêchera pas une restructuration. Déjà, sur les quatre usines de Fagor en France, celle de La Roche-sur-Yon est en chômage partiel depuis le 15 octobre. Selon L'Usine Nouvelle, celle d'Aizenay sera dans la même situation à partir du 24 octobre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2293

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous