Marchés

Fagor en procédure de "pré-dépôt de bilan"

|

Le groupe d’électroménager, propriété de la coopérative basque Mondragon, inaugure la toute récente procédure espagnole de «pré-dépôt de bilan». En clair, Fagor dispose désormais de quatre mois pour négocier avec ses créanciers et restructurer sa dette, qui s'élève, en globalité, à 690 millions d’euros.

Sergio Treviño

L'horizon s'assombrit pour Fagor Electrodomésticos. Leader du blanc en volume en France avec sa filiale Fagor Brandt, le fabricant d'électroménager dispose très précisément de 3 mois et 16 jours pour trouver un accord avec ses créanciers et restructurer sa dette (690M€).

Des rumeurs persistantes
Depuis plusieurs années déjà, des rumeurs bruissaient sur la fragilité du groupe. Fortement concurrencé par les fabricants asiatiques et les produits à marques de distributeurs, Fagor est principalement implanté sur les marchés espagnol et français. Las, alors que les ventes de blanc en Espagne ont baissé de 50% entre 2008 et 2012, le marché français, après une louable résistance, a basculé en négatif depuis septembre 2012. Fragilisé sur ses deux marchés bastions, Fagor n'est pas non plus en excellente posture sur les marchés émergents, notamment en Europe de l'Est, où ses concurrents (tels BSH, Electrolux ou Indesit) se sont déjà bien implantés tandis que le groupe espagnol était encore occupé à gérer le rachat de Brandt, survenu en 2005.

Une alliance trop tardive ?
L'annonce de l'alliance entre le groupe espagnol et le chinois Haier, en septembre dernier, pour créer une usine en Pologne en joint-venture, avait pourtant ouvert de nouveaux horizons à Fagor. Mais cet accord paraît désormais bien tardif et ne pourra pas, selon l'analyse de nos confrères de L'Usine Nouvelle, empêcher de lourdes restructurations au sein du groupe espagnol qui possède, notamment, quatre sites de production en France. Celui de La Roche-sur-Yon est en chômage partiel depuis le 15 octobre et celui d’Aizenay devrait être dans la même situation à partir du 24 octobre prochain. Ce même jour, un comité central extraordinaire, convoqué par la direction de FagorBrandt, se tiendra pour informer les représentants du personnel de la situation économique et financière du groupe et de sa filiale française.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message