FagorBrandt bientôt algérien

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Parmi les quatre offres de reprise de FagorBrandt présentées le 22 janvier aux syndicats de la filiale française du groupe d'électroménager Fagor, la prime semble donnée au conglomérat algérien Cevital. Diversifié dans plusieurs activités (travaux publics, agroalimentaire, électroménager), ce groupe basé près d'Alger propose de reprendre deux des quatre usines françaises de FagorBrandt, son siège social francilien, ainsi que son service après-vente. De quoi sauver 1 200 des 1 800 emplois.

Les autres candidats ont déposé des offres plus partielles : le fonds américain Sun Capital propose de conserver 700 à 1 000 emplois, l'usine d'Orléans (la pépite du groupe), le siège social et le SAV. Variance Technologie, groupe français spécialisé dans l'injection plastique, s'intéresse aux sites de La Roche-sur-Yon et d'Aizenay, tandis que le fabricant de moteurs Selni, qui doit déjà reprendre le site ardennais d'Electrolux à Revin, vise la seule usine de La Roche-sur-Yon. Verdict le 13 février prochain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2304

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA