Marchés

FagorBrandt : un ou plusieurs repreneurs ?

|

La date limite de dépôt des offres de reprise pour FagorBrandt, placé en redressement judiciaire début novembre 2013, s’arrêtait aujourd’hui, vendredi 17 janvier, à 17h. Si aucune information officielle n’est encore parue, le sujet fait déjà l’objet de fuites et de débats.

Les rumeurs vont bon train sur la reprise de l'ex numéro un de l’électroménager en France
Les rumeurs vont bon train sur la reprise de l'ex numéro un de l’électroménager en France

On le savait : la fin du suspens concernant le devenir de FagorBrandt (et ses 1800 salariés en France) devait arriver à 17h, ce vendredi 17 janvier 2014. Là, pour l’heure, à minuit, aucune information officielle n’a été diffusée. Mais les rumeurs vont bon train.

Un repreneur ou plusieurs ?

Selon Le Figaro, un seul repreneur se serait manifesté : le groupe algérien Cevital, un conglomérat  spécialisé dans l’agro-alimentaire (huile et sucre notamment) s’était déjà déclaré prêt à investir quelque 100 millions d’euros. Une information démentie par Le Monde qui, citant une source proche du dossier, indique que « plusieurs offres de reprise, partielles et globales » ont été déposées.

 

Réunion du CCE le 22 janvier

Les détails des offres seront communiqués au CCE de FagorBrandt le 22 janvier prochain. Quelque 1800 emplois sont concernés en France, notamment dans les quatre sites industriels que possède la filiale du groupe espagnol Fagor (Mondragon) en France. Le ministre Arnaud Montebourg garantissait en décembre dernier que l'Etat s'opposerait « à toute forme de vol de marque, à toute initiative ou entreprise consistant à voler les brevets et les marques pour aller produire ailleurs ». Une hypothèse compliquée selon Le Monde qui rappelle que les marques – dont la pépite DeDietrich – ne sont pas la propriété de FagorBrandt mais d’une autre filiale de la maison-mère. Le potentiel est pourtant là : à fin septembre 2013, FagorBrandt était leader du marché du gros électroménager en France et en volume (n°2 en valeur derrière BSH)…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter