Faut-il avoir peur du showrooming

|
Des enseignes comme Sephora n’hésitent pas à encourager cette pratique. Et vont même jusqu’à proposer des bornes de wi-fi gratuit dans leurs points de vente.
Des enseignes comme Sephora n’hésitent pas à encourager cette pratique. Et vont même jusqu’à proposer des bornes de wi-fi gratuit dans leurs points de vente.

Faites le test, tapez « show­rooming » dans Google. Les premiers articles qui sortent font froid dans le dos : « Le showrooming, nouveau fléau des commerçants », « Le show­rooming va-t-il tuer les magasins physiques » En théorie, il est vrai que la pratique a de quoi inquiéter. Avec un taux d’équipement des Français en smartphone prêt à dépasser les 50%, il est aisé d’imaginer que tous vont s’en servir pour comparer les prix sur le point de vente et commander en ligne, le cas échéant. Voilà pour la théorie. Mais que disent les faits Prenons le secteur de l’électronique.

D’après GfK, on observe bien une croissance des ventes sur le Net et un recul des magasins en dur. Le show­rooming en est la cause Rien n’est moins sûr. Car les ensei­gnes les plus touchées sont les indépendants (- 14% en 2013). Or, principalement implantées en zones rurales, elles ont une clientèle moins techno­phile, a priori moins encline à pratiquer le showrooming. A contrario, celles qui s’en sortent le mieux sont les multispécialistes, à la clientèle jeune et urbaine, plus armée pour « showroomer ». « 90% de nos clients vont se renseigner sur internet. Achè­tent-ils pour autant Non. Nous avons des taux de transformation en magasin bien plus importants que les sites internet. Finalement, on se demande si le showrooming n’est pas en sens inverse : les gens se renseignent sur le Net pour acheter en magasin », estime Régis Schultz, président de Darty.

Même optimisme chez Sephora qui va même jusqu’à... encourager ses clients : « Nous voulons qu’ils utilisent davantage leur smartphone en magasin », a défendu Johnna Marcus, directeur du marketing digital de Sephora, lors du Retail Big Show de la NRF. L’enseigne propose ainsi en magasins wi-fi gratuit, paiement sans contact, appli mobile… Résultat : une croissance de 150% des ventes sur mobile en 2013. Même pas peur du showrooming !  F. Bi.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2308

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA