Marchés

Faute d'aides, Tilly-Sabco annonce la fin de son activité au mois de janvier 2014

|

L'entreprise avait déjà tiré la sonnette d'alarme de nombreuses fois. Elle annonce cette fois-ci l'arrêt de sa production au mois de janvier. 337 emplois sont sur la sellette.

Daniel Sauvaget, PDG Tilly Sabco

Un coup supplémentaire pour l'agroalimentaire breton. Tilly-Sabco, abatteur et exportateur de poulets à Guerlesquin (29), et ses fournisseurs, se sont rencontrés ce jeudi 31 octobre afin de prendre acte de la détérioration des conditions de marché de la filière poulet grand export.

"En l'absence de soutiens financiers des Pouvoirs Publics, la filière ne peut supporter à elle seule, malgré les efforts de productivité réalisés, la mise à zéro des restitutions, l'effondrement des prix à l'export et le niveau très élevé de l'euro", décrit le communiqué qui émane de cette rencontre. Par conséquent, l'entreprise a décidé de suspendre la production de poulets pour le grand export à compter du 4 janvier 2014. Depuis la fin soudaine des restitutions, au mois de juillet 2013, l'entreprise avait déjà réduit sa production de 40 %.

Les 337 salariés de l'entreprise sont donc sur la sellette.Le poulet destiné à l'export représente 90% des 136 millions d'euros de son chiffre d'affaires, selon le groupe Tilly-Sabco.

Doux également pénalisé

Doux, en redressement judiciaire depuis le mois de juin 2012, a aussi subi la fin de ces aides européennes. Le numéro un français sur la volaille à l'export recevait des restitutions avoisinant les 55 millions d'euros. Tous deux avaient tenté de s'allier, en vain, pour obtenir une compensation financière.

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter