Feed, le repas qui tient dans une bouteille

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une boisson à manger ou un repas à boire ? La Food Tech parisienne Feed propose une nouvelle façon de se nourrir. Elle est en vente chez Franprix.

Les produits de la Food Tech Feed sont référencés dans 50 magasins Franprix.
Les produits de la Food Tech Feed sont référencés dans 50 magasins Franprix.© Feed

Feed, c’est l’équivalent d’un repas qui apporte un tiers des apports nutritionnels nécessaires pour une journée (glucides, protéines, fibres, vitamines, minéraux, oligoéléments, etc.). Elaborées avec des "ingrédients naturels de qualité", les smartfood Feed sont vegan sans pour autant que cela soit certifié. Chaque "bouteille-repas" apporte 650 kilocalories et elle est proposée en cinq saveurs : l’incontournable chocolat, légumes du jardin, carotte-potiron, fruits rouges et café. La version barre a été développée dans les parfums chocolat, carotte/orange/noisette et fruits rouges.

Un produit "sans" et "made in France"

Oui, les barres, boissons et autres préparations pour shaker signées Feed sont clairement « sans » : sans gluten, sans lactose, sans OGM, sans noix. Elles sont fabriquées en France dans "trois usines différentes", précise le fondateur.

Qui est le créateur ?

C’est  Anthony  Bourbon, un jeune avocat de 28 ans qui a créé, d’abord dans sa cuisine, puis en laboratoire, les barres et autres plats prêts à boire signés Feed. "Quand je travaillais comme juriste au siège d’un groupe immobilier, à chaque déjeuner, j’étais confronté à la même difficulté : comment bien me nourrir sans m’attabler plus d’une heure au restaurant, raconte-t-il. Les seules alternatives que j’ai trouvées, comme les substituts de repas (genre Slim Fast, NDLR), ciblaient les personnes cherchant à perdre du poids. Au bout d’une heure, j’avais faim…". Alors, il se documente, tombe sur Soylent, un produit américain qui remplace un repas d’un point de vue nutritionnel. Las. Les recettes ne convenaient pas aux palais français. Anthony Bourbon commande des matières premières et les cuisine chez lui… jusqu’à trouver une formule approchant de ce qu’il recherchait. Il crée Feed (nourrir en anglais), lève 500 000 euros auprès de Senseii Ventures, un collectif d’entrepreneurs-investisseurs et s’entoure de professionnels - médecin nutritionniste, diététicien, etc -  pour affiner son concept.

Quels sont les lieux de vente ?

Deux ans plus tard, en juin 2016, le site www.feedsmartfood.com est créé. Jusqu’en décembre de la même année, les clients ont pu pré-commander leurs fioles et barres qu’ils ont reçues en fin d’année. Sans aucune publicité sauf une présence sur les réseaux sociaux, le site a alors enregistré 10 000 pré-commandes. Depuis janvier et toujours sans publicité, la PME a livré 50 000 repas. "Il y a une vraie demande", justifie Anthony Bourbon. Un récent évènement devrait donner un sérieux coup de pouce à la marque pour acquérir de la notoriété. Celle-ci vient en effet d’être référencée dans 50 Franprix dont celui, fraichement rénové, de la rue Popincourt (Paris 11ème).  Pour faire découvrir ces smartfood, "nous organiserons une journée de dégustation dans chaque Franprix ", assure le jeune entrepreneur. A notre connaissance, d’autres enseignes frappent déjà à la porte de Feed.

Et demain ?

"Nous sommes sollicités par le milieu hospitalier", répond Anthony Bourbon qui devrait bientôt lancer une boisson prêt-à-boire (dès que les autorités sanitaires auront donné leur feu vert) et des versions bio de ces produits au marketing très minimaliste, à l’opposé de ce que propose une marque comme Michel & Augustin.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA