Ferrero, retour sur un succès planétaire

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Qui ne connait pas le Nutella ? Cet énorme succès du groupe Ferrero reste l’indétrônable pâte à tartiner préférée des Français depuis 1946. Mais Ferrero a su se renouveler et sortir d’autres douceurs tout aussi populaires, comme les Kinder Surprise ou les Kinder Bueno. Retour sur ce géant de l’agro-alimentaire qui a su faire d’une simple histoire familiale un monstrueux succès planétaire.

Tout comme Coca-Cola, la pâte à tartiner de Ferrero, Nutella, mise sur la personnalisation du pot.
Tout comme Coca-Cola, la pâte à tartiner de Ferrero, Nutella, mise sur la personnalisation du pot.©MORGAN LECLERC

Depuis samedi 14 février 2015, Ferrero pleure son père, Michele Ferrero. Il était le fils du créateur du groupe. Décédé à l’âge de 89 ans, il laisse derrière lui une entreprise qui semble intouchable tant elle a su se faire une place parmi les géants de l’agro-alimentaire.

Naissance

Tout débute en 1946 quand un pâtissier italien, Pietro Ferrero, conçoit un pain de chocolat et de noisettes, pour lutter contre la sous-nutrition des enfants, en cette période d’après-guerre. Le pain, sous forme solide, se découpe au couteau et s’intercale entre deux tranches de pain. Le Nutella est né, bien qu’à l’époque il fut appelé « Giandujot ».

La particularité de cette pâte est l’utilisation de noisettes du Piémont, moins coûteuses que les fèves de cacao à l’époque. Ce n’est qu’en 1949 que le Nutella devient cette pâte molle, connue de tous, plus facile à étaler sur des tranches de pain.

Nouveautés

En 1959, Ferrero installe son usine de production en France, à Villers-Ecalles. Après plusieurs tentatives de noms pour sa pâte à tartiner (Supercrema, la Tartinoise...) Nutella est définitivement adopté en 1964.
Très rapidement, le géant en devenir développe de nouveaux produits, toujours avec succès : Tic-Tac (1969), Kinder (1975), Ferrero Rocher (1982), Kinder Bueno (1995).

Le cas Kinder Surprise

Les célèbres œufs Kinder Surprise apparaissent en 1974 en Allemagne, lors des fêtes de Pâques. L’œuf qui renferme un jouet en kit devient un  succès mondial. Il est d'ailleurs interdit de commercialisation sur le sol américain. Les autorités considèrent que le risque d’étouffement avec le jouet est trop important.

Un patrimoine exceptionnel

En 2014, la famille Ferrero figurait comme la 30e plus riche au monde, symbole de la réussite du groupe. Fabrizio Carbone, DG de Ferrero France se targuait en mai 2014 du fait que Nutella n’avait aucun concurrent : " Il y a les pâtes à tartiner, et à côté, il y a Nutella". A tel point que le célèbre pot de pâte à tartiner est aujourd’hui présent chez un ménage sur deux et parait être le produit indispensable à avoir en rayon pour les distributeurs, tout comme le Coca-Cola.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA