Feu vert pour la vente des parts de la famille Baud dans Franprix-Leader Price

|
Leader Price

« Le tribunal arbitral a constaté que Casino a agi de manière légitime et dans l'intérêt social des sociétés Franprix et Leader Price en révoquant les membres de la famille Baud des organes de direction des deux sociétés », indique le groupe Casino. Selon lui, le tribunal a aussi « relevé le comportement manifestement contraire à l'intérêt social de Franprix et de Leader Price, ainsi que leur refus fautif de coopérer avec l'actionnaire majoritaire. C'est dès lors, conformément à la convention qui liait Casino à la famille Baud, le multiple de 14 fois la moyenne des résultats 2006 et 2007 de Franprix et de Leader Price (soit un montant compris entre 420 et 475 millions d'euros, NDLR) qui s'applique pour le calcul de la valeur de la participation résiduelle des membres de la famille Baud dans les sociétés Franprix et Leader Price », insite-t-on chez Casino, précisant que les Baud avaient été déboutés d'une demande de dommages et intérêts. La famille Baud ayant déjà exercé ses options, la décision sera exécutée immédiatement à l'issue d'une éventuelle rectification du prix à l'issue d'une expertise du cabinet PriceWaterHouseCoopers. Edouard de Lamaze, chef de file des avocats de la famille Baud, a de son côté salué « une grande victoire », affirmant que le tribunal n'avait pas retenu « l'intention malicieuse et la malhonnêteté prêtée par Casino aux Baud ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter