Filodoro passe aux mains de Golden Lady

|

BRÈVESLe groupe américain Sara Lee se désengage partiellement du marché européen du collant.

Dix ans après l'avoir repris, Sara Lee vient de vendre  Filodoro Calze. Aux termes de la transaction dont le montant n'a pas été dévoilé, Gilfin, maison-mère de la marque Golden Lady, reprend les activités de Filodoro en Italie, Espagne et Portugal. A savoir : les marques Filodoro, Filodoro Club, Filodoro Classic, Filoverde et Philippe Matignon. Cette cession n'a pas - pour l'heure - d'impact sur l'activité de Philippe Matignon en France qui "continuera en tant que telle", indique Sara Lee France.

Le groupe américain qui détient la marque Dim explique ce désengagement par l'état du marché de collants en Europe, victime d'un fort déclin depuis plusieurs années. Il fait suite à l'adoption en mai 2000 d'une stratégie destinée à concentrer les efforts de Sara Lee sur les marques leaders de leur marché dans les trois secteurs de la lingerie et des collants, d'une part, des produits alimentaires et des boissons, d'autre part, et des produits d'entretien et d'hygiène-beauté.

Filodoro qui a réalisé un chiffre d'affaires de 83 millions de dollars en 2003 (soit 68,2 millions d'euros) vient ainsi renforcer le groupe Gilfin qui détient la marque Golden Lady. Toujours aux mains de son fondateur, Nerino Grassi, ce groupe italien poursuit ainsi sa stratégie de croissance externe. En 1999 - le groupe pesait alors 400 millions de dollars de chiffre d'affaires - il avait déjà repris le fabricant de collants Kayser Roth, acteur important du marché américain du collant via la marque No Nonsense. Avec Filodoro, il pousse ses pions sur le marché du collant moyen-haut de gamme. Un positionnement complémentaire à Golden Lady, marque d'entrée de gamme. Gilfin prend également du poids face à CSP International, numéro deux du marché italien et propriétaire des marques Le Bourget, Sanpellegrino, Oroblu et Lepel (C.A de 160 millions d'euros).  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter