Fin des quotas : une opportunité de développement pour les coopératives laitières

A 15 jours de la sortie officielle des quotas laitiers, la Fédération Nationale des Coopératives Laitières (FNCL) met en avant les opportunités que cette situation présente pour les coopératives de développer leur activité.

L'international est un axe de croissance pour les coopératives laitières avec la fin des quotas
L'international est un axe de croissance pour les coopératives laitières avec la fin des quotas © volff - Fotolia

Certains sont pessimistes et d’autres moins ! C’est le cas de la Fédération Nationale des Coopératives Laitières (FNCL) qui voit dans la sortie des quotas laitiers une opportunité de développement pour les coopératives. Selon elle, il s’agit d’une nouvelle arme de croissance permettant d’assurer la pérennité des entreprises et d’aller vers de nouveaux marchés à l’international, avec une consommation mondiale qui devrait croitre de 2 % en moyenne par an. Depuis 2009, les coopératives laitières, qui représentent 56 % du lait collecté en France, se préparent à cette situation et redéfinissent leur stratégie. Mais une seule inconnue réside : la volatilité que va engendrer la levée des quotas. « Dans ce cadre, nous accompagnons nos coopératives pour les aider à améliorer leur compétitivité et à la maitrise économique des exploitations », confie Dominique Chargé, président de la FNCL. Mais l’incertitude persiste. Ainsi, la FNCL rappelle la nécessité de rehausser les seuils d’intervention actuellement trop bas et soutient la mise en place d’un système assurance marge pour les producteurs au niveau communautaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres