Marchés

Findus accélère sa production Made in France

|

MADE IN FRANCE Après le scandale de la viande de cheval qui a contraint Findus à réduire de moitié ses objectifs de croissance en 2013 (4 à 5 % versus 10 %), le groupe a accéléré sa production made in France.

Findus
Findus© DR

Depuis 2011, le groupe de surgelés avait amorcé le rapatriement de la production de ses poissons sur son site français de Boulogne-sur-Mer. Moyennant un investissement de 12 millions d’euros à fin 2013, 100 % de la production de poisson devrait être française en 2015. « Certes, le cout de la main-d’œuvre est plus onéreuse en France. Il faut donc que ça ait un sens économique et un avantage en termes de compétitivité », explique Matthieu Lambeaux, CEO Findus Europe du sud et directeur général de Findus France.

En parallèle, le groupe vient d’engager 2 millions d’euros pour la mise en place d’une nouvelle ligne de production chez son partenaire breton Gelagri à Loudéac pour moderniser le packaging de ses épinards à la crème (8 % du chiffre d’affaires de Findus).

Par ailleurs, pour les produits à base de bœuf (5 % du chiffre d’affaires) Findus, qui a arrêté son contrat avec Comigel montré du doigt dans l’affaire du horsegate, s'est rapproché d'un nouveau sous-traitant breton Céltigel, à Plélo. Une enveloppe de 2 millions d'euros a été allouée par Findus pour réduire le circuit d’approvisionnement, garantir une certification VBF et continuer ses audits qualité.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA