Marchés

Finies les aides européennes pour Doux et Tilly Sabco

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les deux sociétés exportatrices de volailles devront se passer de ces aides plus tôt que prévu. Ce qui laisse planer une sérieuse menace sur la filière française...  

L’annonce arrive comme un coup de massue. La Commission européenne a décidé de couper ses aides spécifiques à la filière exportatrice avicole. Les entreprises Doux et Tilly-Sabco, qui s'étaient récemment unies pour maintenir ces subventions, réclament aujourd'hui des "mesures nationales d'urgence". Toutes deux craignent de graves conséquences pour la filière et les emplois qui y sont liés. Les deux acteurs prévoient des manifestations dès aujourd’hui.

"Seuil critique"

Déjà en ce début d’année, les aides octroyées aux entreprises, les ‘restitutions’, avaient été divisées par deux, passant de 325 euros la tonne à 108 euros. "La France n’a pas pris ses responsabilités, elle s’est couchée devant la commission européenne, ce n’est pas digne. Le montant de 108 euros la tonne depuis le début de l’année, c’était déjà le seuil critique pour permettre aux entreprises de mettre en place leur plan de modernisation d’ici la réforme de la PAC en 2015. L’Europe a décidé de mettre à mal l’agriculture et l’agroalimentaire français", estime aussi Raymond Gouiffès, délégué central CGT chez Doux, dans les colonnes du Télégramme.

Ces restitutions servaient à la base à compenser la différence de compétitivité avec les autres exportateurs mondiaux, et notamment le Brésil, qui bénéficient de coûts de production nettement moins élevés.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA