Paiement : PayPal rachète la licorne iZettle pour 2,2 milliards de dollars

|

Un changement de programme pour la licorne suédoise spécialiste des terminaux de paiement à bas coût pour les petites entreprises, qui avait prévu d’entrer en Bourse en 2018. 

iZettle

PayPal muscle son jeu contre le spécialiste américain du paiement Square. Le groupe débourse 2,2 milliards de dollars pour mettre la main sur son concurrent numéro un en Europe, la licorne suédoise du paiement iZettle, qui a elle aussi développé un terminal de paiement par carte bancaire à bas coût, destiné aux PME et TPE. C’est à date sa plus importante acquisition. L’opération devrait être bouclée au troisième trimestre 2018. 

Le co-fondateur et PDG d’iZettle Jacob de Geer continuera à diriger l’entreprise après le rachat. Il prendra directement ses ordres auprès de Bill Ready, le directeur des opérations de PayPal. iZettle renonce donc à son projet d’introduction en Bourse sur le marché du Nasdaq Stockholm dans le courant de l'année 2018, où elle prévoyait de lever 190 millions d’euros. 

iZettle espère conquérir le marché US

Ce rachat permettra à PayPal de renforcer sa présence dans les terminaux de paiement en magasin dans le monde, et particulièrement en Europe où il espère écraser Square. Ce dernier s’est par exemple lancé il y a un an au Royaume-Uni, pays où iZettle a déjà une présence solide. Etre intégré à PayPal, implanté dans plus de 200 pays, permettra à iZettle de s’étendre à l’international (l’entreprise n’opère actuellement que dans 12 pays, dont 10 en Europe), en particulier aux Etats-Unis. 

iZettle, qui compte aujourd'hui plus de 413 000 clients professionnels, tire la majorité de ses revenus des commissions qu'elle prélève sur les transactions enregistrées sur ses terminaux de paiement, aujourd'hui commercialisés 19 euros dans l'Hexagone. Elle propose également aux petites entreprises une galaxie de services, comme une solution leur permettant de créer leur boutique en ligne, actuellement disponible en Suède et au Royaume-Uni.

IZettle espère gérer six milliards de dollars de paiements en 2018 et enregistrer un chiffre d'affaires brut de 165 millions de dollars. En 2017, la marge brute de l'entreprise s'élevait à 68%, contre 38% seulement pour son équivalent américain Square. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message