Fixez vous-même les prix avec Brandalley

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Joli coup de pub en perspective pour Brandalley ! Le spécialiste de la vente de vêtements et accessoires de mode en ligne s'apprête, du 13 au 16 novembre 2014, à laisser ses clients déterminer eux-mêmes du prix des articles achetés.

Joli buzz en perspective pour Brandalley.
Joli buzz en perspective pour Brandalley.

Brandalley remet cela. Cinq ans après une première opération "Payez ce que vous voulez", le spécialiste de la mode en ligne crée à nouveau le buzz en renouvelant cette campagne. Du 13 au 16 novembre 2014, il sera en effet possible, sur le site, de déterminer soi-même son prix d’achat. Si, si…

Le principe est simple : à côté du prix de vente public, un « + » et un « - » qui vous permettront de choisir librement votre prix. Oui, même un « + », au cas où vous voudriez payer plus cher, on ne sait jamais.

85% des internautes avaient payé 1 euro ou 2 seulement

L’expérience passée, cela dit, semble démontrer que c’est surtout à des aficionados du « - » que Brandalley aura affaire… En mai 2009, en effet, lorsque le site s’était déjà plié à l’exercice, 85% des internautes avaient payé seulement 1 ou 2 euros seulement. Pour autant, Brandalley, à défaut d’un bon coup commercial, avait alors réalisé une excellente opération marketing, faisant un bon de notoriété important. Qu’en sera-t-il cinq ans plus tard ?   

"Nous considérons cette opération comme une expérience à grande échelle visant à analyser les écarts entre la valeur réelle d’un article et sa valeur perçue par les consommateurs. Les clients vont-ils jouer le jeu et donner ce qu'ils estiment être la juste valeur d'un article ? Nous avons hâte de connaitre la réponse, même si le but premier de l'opération reste de faire plaisir à nos clients", indique Cyril Andrino, PDG de Brandalley.

30.000 articles concernés, entre 19 euros et 280 euros environ

C’est là tout le risque, effectivement. Que le plaisir prenne le pas sur la raison. Avec, en filigrane, cette sempiternelle question du "juste prix", celui qui soit bénéfique à toute la chaîne de commercialisation… Brandalley prend le pari. Et ce avec "30.000 articles concernés" et quatre jours de vente.

Osé, pour le moins. Mais, assurément, parlera-t-on beaucoup du site, et c’est bien là l’essentiel, car ce "Payez ce que vous voulez" n’est finalement rien d’autre qu’une grande campagne de pub. Or que demande-t-on à de la pub, quand on est un site de vente en ligne ? A fortiori, conduire directement les internautes chez soi?

A charge, ensuite, au commerçant de savoir prendre le relais, avec son savoir-faire. Ainsi, Cyril Andrino nous confiait-il récemment que, sur le site, "les ventes catalogue ont maintenant pris le dessus sur l’outlet". Et ce, alors même que Brandalley est justement d’abord connu pour l’outlet. Une manière de dire, en creux, que l’autre enjeu, peut-être le plus important, consiste à attirer de nouveaux visiteurs sur le site et pas seulement sur les quelque 30.000 produits qui seront concernés par l’opération, pour des prix de vente initiaux entre 19 euros et près de 280 euros.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA