Flam'Up protège durablement petits et grands plats

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le leader français du marché des allumettes poursuit sa diversification avec son protège-aliments flexible. Réutilisable, il existe en plusieurs tailles. LSA vous présente le lauréat de la catégorie Entretien des Trophées de l'Innovation 2017.

Flam’up protège durablement
Flam’up protège durablement© dr

Les plus

  • Résistant et lavable à la main ou au lave-vaisselle, il peut être réutilisé de nombreuses fois
  • Le protège-aliments peut aller dans le réfrigérateur, au congélateur, mais aussi au micro-ondes
  • Il se fixe sur toutes sortes de contenants et de récipients grâce à sa bordure élastique

Dans un contexte où les consommateurs se préoccupent de plus en plus d’écologie, mais sont aussi très soucieux de faire des économies, la lutte contre le gaspillage alimentaire est plus que jamais d’actualité. Flam’Up, qui opère en tant que leader sur un marché français des allumettes en déclin, y a vu une opportunité de croissance. Après les briquets, les produits pour barbecue, le cirage et les manches Dishmatic avec éponge rechargeable pour la vaisselle, l’entreprise a donc mis sur le marché au printemps un protège-aliments flexible. Qui a déjà reçu, en novembre 2016, une médaille d’or au concours de la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France.

Certes, un des ténors de l’emballage alimentaire propose déjà des couvre-plats élastiques, mais ils n’ont pas vocation à être réutilisés. Le protège-aliments flexible de Flam’Up peut l’être de nombreuses fois, car il est résistant et lavable, soit à la main soit au lave-vaisselle. De plus, s’il s’accommode très bien du réfrigérateur et du congélateur. Il convient également pour le réchauffage des plats au four à micro-ondes. « Breveté, le produit comporte de petites perforations sur sa périphérie afin de laisser passer l’air. Le brevet porte sur la conception du film et de l’élastique », explique Julien Chevreuil, directeur de site Flam’Up. Le plastique employé est, bien évidemment, certifié pour l’usage alimentaire et ne contient pas de bisphénol A.

Une alternative au papier alu

Pour répondre à tous types de besoins, les protège-aliments sont vendus par assortiment de huit : un petit, quatre moyens et trois grands. Le petit format correspondant à la couverture d’un verre ou d’un citron, le moyen à celle d’une assiette, d’un bol ou d’un gros ramequin, et la plus grande taille s’adapte à un plat ou à un saladier. Chaque taille arbore une couleur différente d’élastique. Bien visibles en linéaires avec leur couleur rouge, les sachets contenant l’assortiment peuvent être présentés en carton « prêt à vendre » ou en box pour une mise en place hors rayons. Pour l’heure, présents chez Auchan, Casino et E. Leclerc, plus de 20 000 sachets ont déjà conquis les consommateurs.

Alternative aux films fraîcheur et au papier d’aluminium, ils arrivent sur le marché plutôt sain des emballages alimentaires avec des barquettes et sachets à + 5,3 % (pour un chiffre d’affaires de 86,91 M €), et des rouleaux (films, papiers, aluminium) à + 0,4 % (pour 151,80 M € de chiffre d’affaires.

« Grâce à son sachet rouge, le protège-aliments dénote un peu dans l’univers des emballages alimentaires, ce qui lui donne une bonne visibilité en rayons. »
Julien Chevreuil, directeur de site Flam’Up

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2486-2487

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA