Marchés

Fleury-Michon prend 19% du capital du producteur de porcs Vallégrain

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Fleury-Michon, le numéro un de la charcuterie libre-service, annonce une prise de participation minoritaire de 19% dans le capital de la société de production porcine Vallégrain. Après la mise en place d’un partenariat en septembre 2015 avec le pôle animal du groupe Avril, le charcutier veut accélérer le développement de filières de production porcine de qualité.

Régis Lebrun, directeur général de Fleury-Michon
Régis Lebrun, directeur général de Fleury-Michon

Et de deux ! Quatre mois après avoir annoncé en septembre 2015 un partenariat exclusif avec le pôle animal du groupe Avril visant à développer une filière de porcs élevés sans antibiotiques, le numéro un de la charcuterie LS, Fleury-Michon, annonce une nouvelle opération dans la filière de l’élevage porcin. Cette fois, il s’agit d’une prise de participation minoritaire de 19% au capital de la société Vallégrain. L’entreprise située à Coudray-au-Perche dans le département d’Eure-et- Loir réalise un chiffre d’affaires de 90 M€, abat 7000 porcs par semaine et a fortement orienté sa production dans les labels de qualité (Label Rouge, Bleu, Blanc Cœur et porc français).

Développer des filières de qualité

Alors que la filière porcine est au bord du gouffre, « cette prise de participation minoritaire n’a rien d’une opération de sauvetage », précise Régis Lebrun, directeur général de Fleury-Michon qui  se défend par ailleurs de tout effet d’annonce. Dirigé par Francis Leveau, 58 ans et ses enfants, Vallégrain  est fournisseur de Fleury-Michon depuis près de 20 ans. Sa production pèse 9% des approvisionnements de Fleury-Michon.  Avec  un savoir-faire en génétique, une activité de production de céréales pour l’alimentation animale,  mais aussi d’engraissement, d’abattage et de transformation des porcs, l’entreprise familiale couvre tous les métiers de la filière porcine.   « C’est justement l’accès à  tous ces paramètres permettant d’améliorer la qualité de la production porcine qui nous intéresse », s’enthousiasme Régis Lebrun.

Un projet d'entreprise

Alors que la filière de porcs élevés sans antibiotiques  mise en place en septembre 2015 en partenariat avec le pôle animal du groupe Avril représente seulement 2% des produits transformés par Fleury-Michon, Vallégrain pourrait peser jusqu’à 15% des approvisionnements du charcutier. « La gestion du risque constitue le principal problème de la filière porcine. Avec cette opération, nous concrétisons notre fidélité à un fournisseur en lui permettant d’aller plus loin, et surtout nous allons collaborer étroitement pour accélérer notre stratégie qui consiste à aider les hommes à manger mieux », poursuit Régis Lebrun. Alors que la filière porcine vit des moments difficiles marqués notamment par la décision de la Fédération des industriels de la charcuterie (Fict) de quitter l’interprofession,  Régis Lebrun tient à souligner, au travers de cette opération, « la nécessite pour la filière de se parler afin de mieux répondre aux attentes des consommateurs ».

De nouveaux pproduits

Le numéro un du jambon cuit n’exclut pas d’autres opérations. « Nous sommes prêts à nous rapprocher des éleveurs qui cherchent à valoriser leurs pratiques d’élevage », poursuit le directeur général de Fleury-Michon. Le sujet de l’équilibre de la carcasse n’en reste pas moins un sujet épineux Fleury-Michon réfléchit actuellement au lancement de nouveaux produits qui pourrait permettre aux  éleveurs de valoriser au mieux leurs animaux.  

Les produits  Fleury-Michon issus de filières de qualité (sel réduit, Label Rouge, bleu Blanc cœur, bio, sans antibiotiques)  pèsent 30% des ventes. A terme, « 100% de nos approvisionnements devront être issus de filières de qualité », assure Régis Lebrun.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA