Marchés

Fleury Michon s'essaie à la rôtisserie

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier La marque se développe sur un nouveau segment de marché, sur lequel elle était déjà présente en Espagne, avec la gamme La Rôtisserie. L'objectif étant de moderniser l'offre présente en charcuterie cuite.

Fleury Michon

«Nous sommes partis de cette question : comment élargir le champ de la charcuterie traditionnelle ? », raconte Patrick Le Rüe, directeur marketing de Fleury Michon. La marque vendéenne, déjà présente sur la charcuterie cuite où règnent hachés et jambons à poêler, cherchait de nouveaux relais de croissance. Sa solution est venue de son usine espagnole, qui produisait déjà ce type de produits rôtis lentement au four. « Nous avons adapté le produit au goût français ; le packaging est aussi très différent pour ce nouveau marché », nuance Aline Jegou, chef de produit charcuterie. Le résultat donne une gamme de quatre références : deux au poulet (entier et lot de deux cuisses) et autant au porc (rôti et jarret), pour un prix compris entre 5,30 E et 8,90 E. Elle peut être dégustée froide ou chaude, grâce à un rapide réchauffage au four à micro-ondes.

 

Offre moderne, esprit traditionnel

« Nous apportons une offre moderne car elle peut se consommer en quelques instants. Nous préservons aussi l'image traditionnelle avec le jus de cuisson du poulet et le packaging qui fait penser au kraft », décrypte Aline Jegou. À noter également, pour l'emballage, une large fenêtre sur le facing. « Notre gamme est appétissante, il fallait voir le produit ! Nous nous distinguons ainsi des rôtissoires en grandes surfaces qui mettent les produits en sachet », ajoute Patrick Le Rüe. Qui complète : « Nous avons en plus une date limite de consommation (DLC) de deux semaines, quand l'offre en magasin est plutôt à une semaine de DLC. »

Dernier avantage, sa praticité, qui passe par une proposition en poids fixe pour un prix invariable. Autant d'atouts précieux que les distributeurs ont su apprécier : Auchan a d'ailleurs avancé la date de lancement, prévue au mois de juin, pour la proposer dès le mois d'avril. Fleury Michon reste pour autant prudent sur ce lancement, l'entreprise ne communique pas d'objectifs chiffrés pour le moment. « Dans un premier temps, nous souhaitons voir comment réagit le marché face à ces produits rôtis. En somme, c'est un test grandeur nature », avance Patrick Le Rüe. La gamme sera soutenue par 200 animations en magasins durant la saison estivale.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA