Florac rachète le leader des fruits en conserves St Mamet

|

Le groupe de conserves de fruits St Mamet va être racheté par Florac, une société de participations, détenue par Marie-Jeanne Meyer, actionnaire du groupe Louis Dreyfus. Objectifs de Florac : un plan de retour rapide à la rentabilité et à la croissance.

Matthier Lambeaux ex, DG de Findus, devient président de St Mamet
Matthier Lambeaux ex, DG de Findus, devient président de St Mamet

Florac a annoncé le rachat auprès de la Conserve Italia de l’activité fruits appertisés et comptes, dont les marque St Mamet et le site de production de Vauvert (Gard). Après avoir été dans une situation économique compliquée et proche de la faillite, St Mamet va donc tenter de renouer avec la croissance.

Renouer avec la croissance

St Mamet emploie 600 personnes en France et réalise un chiffre d’affaires pour 2015 de 100 millions d’euros. Il occupe la place de leader des fruits en conserve en GMS avec 40 % de part de marché. La marque est un acteur engagé avec une production française de fruits provenant exclusivement d’une agriculture durable et raisonnée.

Cette acquisition par Florac, dont le montant n'a pas été dévoilé, et le redressement de la marque sera conduit par une équipe de dirigeants, experts de l’agroalimentaire et de la grande consommation (Cécile Williot ex Findus, Stéphane Ledoux ex Cocoa-Cola, Joël Derrien ancien de Liebig et Danone et Eric Nemorin ex Coca-Cola et Findus), sous la présidence de Matthieu Lambeaux, ex directeur général de Findus. « St Mamet se situe désormais à un nouveau tournant de son histoire avec la perspective, une fois le redressement opéré, de devenir un acteur global et leader en GMS comme en RHF, via des catégories nouvelles et innovantes », indique le président de St Mamet, Matthieu Lambeaux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter