Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement LSA.fr - édition Abonné

Flottement dans les cocktails prêts à boire

ARMAND CHAUVEL |
|

Publié le 19/04/2018

Après des années d’innovation intensive, la catégorie subit un relatif désinvestissement et cherche de nouvelles recettes pour rebondir, comme le spritz.

cocktail alcoolisé
Chiffres :  - 3,5 % : l’évolution du CA des cocktails prêts à boire, à 53 M € - 1,9 % : en volume, à 6,7 millions de litres Source : Iri d'après fabricants, CAM à P2 2018, en HM + SM + proxi + drive Malgré l’apparition des frozen cocktails sur le marché l’été dernier, ceux prêts à boire, dont les 6,7 millions de litres […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu
Votre accès est temporairement suspendu, nous vous invitons à prendre contact avec le Service Clients à abo@infopro-digital.com
Vos codes d'accès sont erronés.
Veuillez saisir votre email et votre mot de passe.

En vous abonnant à LSA, vous accédez à :

  • Des analyses exclusives sur les tendances et les marchés de consommation
  • En avant-première, des nouveaux concepts de magasins et des innovations PGC
  • Le suivi des stratégies d’enseignes et de sites marchands, alimentaires et non alimentaires
  • Des idées et des bonnes pratiques en matière de Commerce connecté
  • Des chiffres clés et données exclusives : base de données marchés PGC (CA, évolutions...), base de données Magasins (par enseignes, par zones...), base de contacts Centrales d’achats
Votre abonnement à LSA vous donne accès à :

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2503

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message