Flype, comme un papillon au bout des doigts

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Conçu par un ingénieur centralien, ce jeu d’un genre totalement nouveau tourbillonne et permet de réaliser moult figures. De quoi démontrer son habileté et sa créativité dans la cour de récré.

«Le secret, c’est de ne pas avoir peur de le faire tomber. Une fois le coup pris, on peut s’amuser à changer de main, courir avec, faire des figures ou même l’utiliser tout en faisant du skate-board ou un autre sport de glisse », explique Xavier Sénémaud, l’inventeur de Flype. Tout cela avec un simple carré de plastique ? Loin de là : derrière son aspect basique, le Flype est un objet extrêmement technique, breveté, conçu et fabriqué en France. « En fait, il s’agit d’un concept inspiré de la physique sousjacente et adapté à une utilisation par les enfants », poursuit cet ingénieur centralien spécialisé dans l’aéronautique.

 

Leviers de réussite

Dès 2011, Xavier Sénémaud crée sa société autour du concept de Flype, qu’il peaufine pendant plus d’un an. Objectif : développer un jeu d’adresse d’un nouveau genre destiné aux enfants. Pour séduire cette cible ô combien difficile et volatile, les équipes de Flype ont planché autour de plusieurs leviers de succès, comme l’aspect collectionnable du produit (chaque pochette comporte trois Flype différents que les enfants peuvent collectionner et s’échanger), les différentes possibilités de jeux qu’il offre (compétitions,endurance, figures…) et un prix très accessible. « À 5 € la pochette, Flype s’inscrit dans les “jeux de crise” et peut également être acheté directement par l’enfant avec son argent de poche », déclare l’inventeur.

 

De Lépine à l’Étoile

Dernier atout de ce jeu multiprimé (médaille d’argent au concours Lépine 2013 et élu Étoile du jouet 2013 par les médias), il est fabriqué en France, précisément en région parisienne. «Nous avons reçu un bon accueil de la part des distributeurs et sommes déjà référencés chez Oxybul Éveil & Jeux, La Grande Récré et dans certains JouéClub. Nous réfléchissons aussi avec des enseignes alimentaires à des implantations en devant de caisses et avec des industriels pour des primes : les Flype peuvent être personnalisés pour toute marque ou logo. Nous avons ainsi déjà édité une série spéciale avec des licences Disney pour le Journal de Mickey », détaille Xavier Sénémaud. Décidément bien plus qu’un simple carré de plastique, ce Flype !

Avec Flype, nous voulons créer un nouvel objet, un peu comme le Frisbee, qui est entré dans la culture de toute une génération.

Xavier Sénémaud, créateur de Flype

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA