Fnac.com mise beaucoup sur sa marketplace... et critique Amazon

Dossier Dans le cadre d’une interview accordée au Journal du Net, le directeur du site fnac.com a évoqué les transformations en cours, dans le cadre du Plan Fnac 2015.

fnac logo

Dans le cadre d’une interview accordée au Journal du Net, le directeur du site fnac.com a évoqué les transformations en cours, dans le cadre du Plan Fnac 2015. Le cross-canal, axe majeur du développement du site, est au cœur de sa réflexion. « En novembre, 25 à 30% des produits techniques achetés sur Fnac.com ont été soit livrés soit retirés en magasin », explique Bertrand Gstalder, pour illustrer l’importance prise par ce nouveau mode de consommation.

La marketplace comme outil
Concernant l’élargissement des gammes, il ne faut pas s’attendre à de nouveaux produits sous peu. « Après le petit électro-ménager l'an dernier, nous avons étendu notre offre aux arts de la table et ouvert la puériculture cette année. Actuellement, nous développons beaucoup notre offre de jeux et jouets.(…) Par ailleurs, nous avons également attaqué le gros électroménager au travers de notre marketplace. Mais n'avons pas vocation à en vendre en propre, en raison de sa logistique bien spécifique », poursuit le directeur de fnac.com.

30% de C.A. comme objectif
Une marketplace qui doit prendre en importance en terme de ventes, selon lui. « Nous en avons fait un axe stratégique majeur de notre développement puisqu'à terme, nous voudrions réaliser 25 à 30 % de notre volume d'affaires sur la marketplace. (…) Nous comptons aujourd'hui entre 1500 et 2000 vendeurs professionnels. »
Cette interview est aussi l’occasion de poursuivre la charge contre son concurrent américain. « Amazon ne fait rien d'illégal. Le problème qui se pose est éthique et moral. Car les investissements qu'il réalise, notamment dans ses entrepôts, dans son système informatique, etc., qui lui donnent donc les moyens d'améliorer son positionnement prix et sa part de marché, sont en réalité payés avec l'argent du contribuable. Alors quand, en plus, Amazon bénéficie d'aides publiques pour s'installer en France, c'est la cerise sur le gâteau. »
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message