Fnac-Darty : le dossier de rachat poursuit son chemin auprès de l’Autorité de la concurrence

|

L'Autorité de la concurrence annonce entrer en "phase 2" de son examen du dossier de rapprochement entre Darty et la Fnac.

Si le conseil d'administration a finalement annoncé préférer l'option Conforama, le dossier de rapprochement avec la Fnac continue son petit bonhomme de chemin auprès de l'Autorité de la concurrence.
Si le conseil d'administration a finalement annoncé préférer l'option Conforama, le dossier de rapprochement avec la Fnac continue son petit bonhomme de chemin auprès de l'Autorité de la concurrence. © Montage photo

Darty, dans une volte-face digne d’un vaudeville amoureux, a beau avoir dit oui à Conforama après en avoir fait de même avec la Fnac, l’Autorité de la concurrence, elle, poursuit son examen du dossier de rachat par la Fnac. Et seulement celui-là puisque, comme l’Autorité le souligne elle-même, « à ce jour, seul ce projet (lui) a été notifié »…

Phase 2

« Dans le cadre de l'examen du dossier, et à la suite d'une première consultation des acteurs du marché, l'Autorité ouvre une phase d'examen approfondi (phase 2) », apprend-on ainsi. Un examen où il sera beaucoup question « de la définition des marchés de la distribution des produits électroniques ». Pour dire les choses autrement, il s’agira de savoir si l’on doit associer ou non les ventes en lignes et les ventes physiques dans l’analyse des forces en présence.

Combien de magasins à céder le cas échéant

De la décision prise découleront directement « les remèdes qu'il conviendrait d'apporter à d'éventuelles atteintes à la concurrence », comme l’explique l’Autorité. En clair, cela pourra largement influer sur le nombre de magasins à céder si jamais le rapprochement se faisant vraiment. Un enjeu tout sauf anodin pour la Fnac dans son combat pour Darty : le groupe dirigé par Alexandre Bompard ne proposerait en effet pas le même projet aux actionnaires et aux équipes s’il devait céder une poignée de magasins plutôt que 30…

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter