Fnac et Darty tiennent convention commune pour la première fois à Paris

|

Durant trois jours, 2000 personnes, directeurs de magasins, chefs des ventes ou de départements, issus des deux enseignes se retrouvent à Paris. Ensemble, ils visitent les magasins sous forme d'ateliers et ont droit à un discours sur la stratégie commerciale. Une manière inédite de fédérer les équipes du nouveau groupe.

Pas de nouveau logo pour symboliser le mariage de Fnac et Darty, mais seulement les deux couleurs.
Pas de nouveau logo pour symboliser le mariage de Fnac et Darty, mais seulement les deux couleurs.

Dans le magasin Darty avenue des Ternes à Paris, Florence Gonzalès, chef de produit du petit électroménager chez Darty, explique dans le détail le changement de stratégie des fabricants de machines à café. Et insiste sur la montée en gamme du rayon petit électroménager. " Les équipes doivent être formées". Dans l'assistance, une petite dizaine de directeurs de magasins, tous du groupe Darty. Par petits groupes, ils assistent tout au long de la matinée à des "ateliers", rayon par rayon, dispensés par les chefs de produits des différents secteurs. A quelques mètres de là, à la Fnac voisine, même scénario. Au rez-de-chaussée, Samir, responsable de la photo, rappelle que les "petits" magasins Fnac peuvent eux aussi vendre des appareils à 900 euros. "Cela permet de vendre du service derrière. Il faut massifier à la fin de l'année". Car, à trois mois de Noël, "les enjeux de la fin d'année" sont dans toutes les têtes. 

Concrétiser le rapprochement et fédérer les troupes

Au-delà des rendez-vous commerciaux, l'objectif est bel et bien ailleurs. "Il n'y avait pas de convention Fnac, juste une chez Darty, mais sous une forme différente, explique Elodie Perthuisot, directrice commerciale du nouvel ensemble Fnac-Darty et ex-Fnac. Là, nous avons voulu multiplier les échanges sur le terrain et montrer la concrétisation du rapprochement entre les deux enseignes". Car, en filigrane, le discours se veut rassurant pour tout le monde. Il s'agit bien de "partir des forces de chacun pour bâtir un nouvel ensemble". Quinze mois après le rachat de Darty par la Fnac, il fallait donc rassembler toutes les équipes opérationnelles. Mais plutôt que de tenir un grand raout dans un endroit exotique, le terrain a été privilégié. 

Stratégie commerciale

Une fois passées en magasin, les équipes rejoignent le Palais des Congrès, tout proche, et assistent à une assemblée plénière où Enrique Martinez, le nouveau directeur général de Fnac-Darty, déroulera la stratégie commerciale du groupe. "Cela nous permet de concrétiser physiquement tout ce qui a été annoncé depuis un an, souligne Karine Butin, qui dirige deux magasins Fnac, à Clermont-Ferrand et à Saint-Etienne. Comme les responsables de secteurs ont eux aussi assisté aux ateliers, nous allons pouvoir échanger ensuite dans les magasins". Un cercle vertueux donc qui rassemble 2000 personnes pendant trois jours, venues de toute la France, mais aussi des pays où les deux enseignes sont présentes. Le patron de la Fnac Portugal était là, ainsi que son homologue de Darty pour la Belgique. Entre deux discours des autorités compétentes, ils ont aussi le loisir d'aller arpenter les stands tenus par les grandes marques qui leur présentent leurs dernières ou futures innovations.

Chiffres

144 magasins Fnac

329 magasins Darty

200 fournisseurs présents

2000 personnes des deux groupes, issues de l'encadrement de l'exploitation invitées


Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter