Fnac, l'histoire du distributeur de produits culturels

La Fédération nationale d'achats, plus connue sous Fnac, est une chaine de magasins française, distribuant des produits culturels, notamment des livres, disques et plus récemment des produits électroménagers, pilotée par Alexandre Bompard.

La FNAC
Histoire : 
 
En 1954, Max Théret et André Essel se réunissent pour lancer leur groupement d’achat, baptisé la Fédération nationale d’achat des Cadres. Ils inaugurent leur premier magasin en 1957 avant de créer, quatre années plus tard, leur rayon disque. Vers la fin des années 1960, ils ouvrent leur deuxième magasin, avenue de Wagram, à Paris puis à Lyon en 1972.
 
En 1981, La Fnac lance Fnac Voyages, avant d’intensifier son développement à l’international en s’implantant en Espagne, au Portugal, au Brésil, en Italie et en Suisse dans les années 1990. En 2006, la firme opte pour un nouveau format de magasin, situé en zone périphérique des villes.
 
 
Dates clés : 
 
1954 : Création de La Fnac.
1957 : Ouverture du premier magasin.
1980 : Première introduction en bourse.
2006 : Ouverture de magasins dans la zone périphérique des villes.
Juin 2013 : Deuxième introduction en bourse.
 
Réalisations : 
 
La Fnac bénéficie d’une forte notoriété et d’un positionnement premium sur le marché de biens culturels et loisirs pour le grand public. Leader en termes de trafic généré et de vente, le groupe se hisse au troisième rang des sites e-commerce français en termes de nombre de visiteurs avec 750 000 visiteurs uniques, par jour.
 
Dans l’hexagone, il est le premier libraire, disquaire et acteur sur le marché de la vidéo, micro-ordinateurs avec respectivement 48 millions livres vendus, 14 millions CD commercialisés et 18 millions de DVD et Blu-Ray distribués en 2012.
 
La Fnac est par ailleurs leader sur la billetterie en France via sa filiale France-Billet qui commercialise 13 millions billets annuellement, via un réseau de 5 800 affiliés et 375 partenaires et gagne en parts de marché, en dépit du contexte économique difficile.
 
Son positionnement de leader est fortement réconforté par la diversité de son offre, en proposant des produits culturels, de loisirs et technologies ainsi que des services connexes, distribués à travers un réseau multi-format. Son site propose de son côté un panel de 10 millions de produits neufs et d’occasion et réalise un chiffre de 388 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012, soit 8% du chiffre d’affaires du groupe qui s’élève à 4 061 millions d’euros et qui se répartit sur 3 principaux créneaux : produits techniques, livres et papeterie, et les CD-DVD et gaming, représentant respectivement 57.6%, 21.5% et 20.9% des ventes.
 
Présente dans 7 pays, La Fnac s’appuie également sur ses 170 magasins, dont 14 Travel Magasins, des magasins au format plus petit, concept inventé au début des années 2010, placés dans les gares et les aéroports, y accueillant 134 millions de visiteurs. L'entreprise dispose de 16 700 salariés dans le monde, dont 63% en France et 37% à l’international, reçoit plus de 20 millions clients et réussit, grâce à son programme de fidélisation, à adhérer plus de 5.1 millions membres, soit une hausse de 23% par rapport l’exercice précédent. 
 
 
Le groupe améliore son maillage territorial en créant de nouveaux formats de magasins de proximité, ouverts souvent en franchise. Il accélère également son déploiement à l’international en développant son réseau de magasins dans les pays où il est déjà présent, ou en créant de nouveaux marchés, notamment au Maroc.
 
Plus récemment, en juin 2013, le conseil d'administration de PPR valide la mise en Bourse du groupe Fnac, une entrée en attente de validation par l’assemblée générale de Kering. Cette action s’illustre sans doute, dans le cadre de la recherche d’un portefeuille d’investisseurs capable de soutenir la firme dans le futur et le repositionnement du groupe autour de ses activités Luxe (Gucci, Saint Laurent...) et Mode (Puma, Volcom...).
 
Le groupe recourerait par ailleurs à la diminution de ses salariés en envisageant la suppression de 600 postes dans les mois à venir, selon les déclarations d’un dirigeant de la filiale de Kering (ex-PPR) non identifié. Ce plan frappe 7% des effectifs français et sera, si confirmé, le 3ème depuis cinq années, après le plan social engagé en 2012, visant la suppression de 500 emplois. Les deux magasins les plus touchés seraient ceux du Forum des Halles (le Forum étant en travaux), avec 100 postes en moins, et celui de Saint-Lazare, selon la même source qui justifie cette démarche par l’ambition de réaliser 80 millions d’économies et de se distinguer de la concurrence qui n’a su faire face au contexte dégradé, à l’instar de Virgin Megastore, qui, tourmenté par la tempête du secteur de produits culturels, est placé en redressement judiciaire et s’est trouvé dans l’obligation de fermer ses 26 magasins.
 
Toutefois, l’information est catégoriquement démentie par un porte-parole de la Fnac, qui affirme néanmoins que des discussions ont été engagées il y a plusieurs mois avec les partenaires sociaux, sur le sujet de la réduction du nombre de disquaires…
 
 

Infos Clés :

  • Pays d’origine : France.
  • Dirigeants clés :
-Alexandre Bompard : Président-directeur général.

-Enrique Martinez : Directeur général Europe du Nord.

-Dominique Brard : Directrice des ressources humaines.

-Matthieu Malige : Directeur financier du groupe.

-Frédérique Giavarini : Directrice de la stratégie.

-Sébastien Liorzou : Directeur des opérations, organisation et systèmes.

-Bertrand Gstalder : Directeur de la publication du site fnac.com.

  • Produits : Livres, disques, micro-informatique, musique, vidéo, photographie.
  • Chiffre d’affaires : 4 061 millions d’euros (2012).
  • Résultat net : 58,7 millions d’euros.
  • Effectif : 16 700 salariés.
 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter