Foie gras : Labeyrie vise l’excellence

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Leader du marché donne cette année un gage de confiance supplémentaire au public avec sa nouvelle charte d’excellence, et entend miser sur le bloc avec morceaux.

Labeyrie propose deux recettes pour sa nouvelle gamme baptisée Le Raffiné, une au monbazillac et l’autre au sauternes.
Labeyrie propose deux recettes pour sa nouvelle gamme baptisée Le Raffiné, une au monbazillac et l’autre au sauternes.

C’est l’indétrônable numéro un du marché. Avec une part de marché de 25% en valeur et des volumes qui ont progressé de 4% en 2014 sur le mi-cuit, Labeyrie consolide ses positions d’année en année. La marque est devenue incontournable dans l’univers des produits festifs et entend le rester. Et pour cela, elle n’a de cesse de rassurer les consommateurs sur la qualité des produits proposés.

Chiffres clés

  • 25% : sa PDM en valeur sur le mi-cuit
  • +5% : l’évolution des ventes en valeur en 2014 vs 2013

Données en HM+ SMSource : Iri ;origine : fabricants

« Une sélection rigoureuse »

Déjà porteurs du label Certi-Confiance, une démarche contrôlée par un organisme indépendant, les produits de sa gamme Dégustation vont, d’ici la fin de l’année, s’enrichir d’un nouveau logo, symbolisant la charte de l’excellence dans laquelle s’engage le fabricant. « Cette charte marque notre volonté d’un travail de sélection rigoureuse. Elle complète CertiConfiance, certification dédiée à la filière et à la traçabilité », explique, enthousiaste, Jean-Christophe Bertrand, directeur marketing de Labeyrie.

Jouer l’effet de gamme

Sur le segment du bloc avec morceaux, en recul de 5,1%, la marque, numéro un de la catégorie, assure son rôle de capitaine. Alors que les pains sous vide reculent de 4,6%, elle mise sur un aluminium indéchirable et une DLC plus longue (60 jours, contre 45 en moyenne) pour retrouver les faveurs des consommateurs. Sur le segment de la barquette, elle joue l’effet de gamme avec le lancement de la recette au sauternes, succès de l’année 2014, au format phare de 460 g. Enfin, pour revaloriser la catégorie, Labeyrie lance une gamme premium au nom pour le moins explicite, Le Raffiné. Au programme, deux recettes – au monbazillac et au sauternes– et une nouvelle forme de tranche en trapèze.

« Le bloc avec morceaux doit être revalorisé. Avec notre nouvelle gamme, le Raffiné, qui reprend tous les codes de l’entier, nous nous y employons. »

Jean-Christophe Bertrand, directeur marketing de Labeyrie

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2379

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA