Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Foire aux vins 2016 chez Netto : des petits prix, une promotion percutante et une jeune chef étoilée

|

Quand Lidl fait monter en gamme sa foire aux vins en vendant notamment quelques grands crus, Netto conserve ses racines de discounter en ne proposant que des vins à petits prix. Son vin le plus onéreux est un Margaux rouge 2014 à 13,5 euros.        

Les prix accessibles seront l'une des forces de la prochaine foire aux vins de Netto.
Les prix accessibles seront l'une des forces de la prochaine foire aux vins de Netto.© Stevens Fremont/InterLoire

Une foire aux vins est toujours un moment particulier, idéal pour faire savoir aux clients - fidèles ou à recruter - la stratégie de l’enseigne. A l’opposé des autres (anciens) discounters, Netto fait ainsi savoir aux consommateurs de vin qu'elle offre des prix accessibles au moment de sa foire aux vins (FAV). Ainsi, dans les 300 magasins de l’enseigne, le prix d’une bouteille ne dépassera pas les 15 euros. Une démarche payante car, l’an dernier, les ventes de vins lors de la foire aux vins (FAV) ont grimpé de 7% pour atteindre 1,9 million d’euros. Certes, ce chiffre est encore modeste (6 333 € par magasin) mais la croissance est au rendez-vous. Voici 5 partis prix de Netto et tous les chiffres de sa FAV.

1/Une tranche de prix à moins de 2 euros : Netto veut mener une foire aux vins avec des prix imbattables. "L’an dernier, ce sont les vins à moins de quatre euros qui ont le mieux marché", rappelle Guillaume Viaene, chef de marché liquides chez Netto. Cette enseigne qui a pour habitude de « ranger » son prospectus et de théâtraliser cet évènement commercial par tranche de prix – moins de 3 €, moins de 4 €, moins de 5 €, moins de 9 €, grandes occasions avec un prix maximum à 14,99 € pour un magnum de Saint-Chinian rouge 2015 Domaine de Vallouvières – ajoute une nouvelle tranche de prix, celle des vins à moins de 2 euros. Dans cette tranche à très petits prix, Netto propose quatre vins : deux en provenance de la Communauté européenne (un grenache rosé et un cabernet sauvignon, tous deux à 1,59 €) et deux vins AOC (un Grignan les Adhémar rouge 2015 et un Bergerac rouge, à 1,99 €).

2/Des vins médaillés et des coups de cœur. Sur les 130 références nationales, 28 vins sont médaillés dont 13 en or. De leur côté, les trois acheteurs du groupement des Mousquetaires ont également décerné 25 coups de cœur. "Ce sont des vins qui ont obtenu une note supérieure à 13 au moment de la dégustation", détaille Guillaume Viaene.

3/Une promotion percutante. Netto veut séduire la cible des gens à petits pouvoir d’achat. C’est pourquoi cette enseigne renouvelle une offre classique mais efficace, celle du carton offert pour un carton acheté. Cette année, quatre vins seront vendus ainsi. Un Bordeaux rosé et un rouge (20,89 € les 2 cartons), un Corbières rouge (21,99 €) et un Côtes du Rhône rouge (23,5 €). L’an dernier, cette promotion a représenté 10% des volumes écoulés, soit 30 000 cols.

4/Une chef étoilée en cuisine. Netto a sollicité Julia Sedefdjian, jeune chef étoilée de 21 ans, afin qu’elle concocte quatre recettes qui puissent s’accorder avec une dizaine de vins de la sélection FAV 2016 : aïoli de cabillaud, moules et petits légumes glacés ; steak de bœuf, pommes de terre sautées au lard, oignon rouge confit, tuiles de parmesan et jus de daube ; rôti de bœuf, mousseline et chips de carottes, ail confit et échalotes caramélisées ; poêlée de raisins aux amandes et noisettes, brioche perdue et glace vanille. La jeune femme apparaitra sur les prospectus FAV de l'enseigne. Si elles sont appétissantes, ces recettes semblent toutefois un peu difficiles à réaliser par le commun des consommateurs.

5/ Coup de balai dans les références. Chez Netto, on trouve inutile de référencer des vins qui ne se vendent pas. Alors, les acheteurs de l’enseigne ont fait un brin de ménage et réduit l’offre à 130 vins au lieu de 148 en 2015. Une démarche qui n’est pas courante.

La FAV en chiffres :

  • CA FAV 2015 : 1,9 million € (+7%)
  • 310 000 bouteilles vendues
  • Prix moyen de la bouteille vendue : 3,5 €
  • 300 magasins (95% organisent des FAV)
  • 130 références nationales
  • 3 versions de catalogues : Est (70 références), Ouest (70 références), National (94 références)
  • Les dates : 6 au 18 septembre 2016
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message