Food Tech : le New York Times se lance dans la livraison de repas à domicile

|

Le prestigieux quotidien américain a annoncé avoir noué un partenariat avec la startup Chef'd, afin de permettre aux lecteurs de son site dédié à la cuisine, de commander les ingrédients nécessaires à l'élaboration de recettes de cuisine.

Le groupe lance une activité de livraison de repas à domicile
Le groupe lance une activité de livraison de repas à domicile

Cet été, le New York Times commencera à vendre des ingrédients destinés à cuisiner des recettes présentées sur son site dédiés à la cuisineNYT Cooking -, alors que le journal est à la recherche de nouvelles sources de revenus, les ventes de journaux étant en plein déclin. Pour cela, le NYT a noué un partenariat avec la startup spécialisée dans la livraison de repas à domicile Chef’d. Elle sera chargée d’envoyer les ingrédients commandés par les lecteurs du quotidien, sous 48h. Le Times et Chef’d se partageraient alors les ventes ainsi réalisées. NYT Cooking revendique déjà 7 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, et propose plus de 17 000 recettes différentes.

« Notre audience passe une grande partie de son temps à cuisiner à domicile », note Alice Ting, vice présidente du développement de la marque NYT. « Alors pour nous, c’était un territoire naturel à investir ». L’incursion du New York Times dans la livraison de repas est un autre exemple de la manière dont le groupe cherche de nouvelles méthodes pour dégager des revenus de ses contenus, afin de prévenir l’avenir incertain du quotidien dans sa version papier notamment.  Ces dernières années, le groupe a démarré de nouvelles activités autour de l’organisation de conférences, l’ouverture d’un club dedié aux vins, d’un site marchand commercialisant des chapeaux, de tee-shirts et autres babioles affublés du logo du Times. L’entreprise a également lancé une activité autour du voyage à travers laquelle les touristes payent des milliers de dollars pour visiter des pays comme l’Iran ou Cuba, en compagnie de correspondants à l’étranger pour le journal.

L’entreprise espère que cette nouvelle activité de livraison de repas à domicile devienne aussi importante que son activité de voyages, « si ce n’est plus importante encore », a déclaré Alice Ting. L’an dernier, les ‘autres revenus du groupe’, incluant notamment les conférences et l’e-commerce, ont généré 95 millions de dollars, mais l’entreprise ne communique toutefois pas sur la ventilation de ces revenus et notamment sur la partie e-commerce.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message