Taster lève 4 millions de dollars pour ses cuisines destinées à la livraison

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La jeune pousse parisienne passe par les plateforme de livraison de repas Deliveroo et autres Uber Eats pour commercialiser ses plats.

Taster
Taster© Taster

Une quarantaine de cuisiniers qui proposent des plats vietnamiens, hawaïen et coréens à la carte, pour 14 euros en moyenne, 100 000 repas préparés ces 12 derniers mois mais… pas de salle de restaurant. Les repas préparés par les six cuisines que la jeune pousse Taster, qui vient de boucler un tour de table de 4 millions de dollars, ne sont jamais consommés sur place par les clients. Ils sont envoyés directement à leur domicile ou à leur bureau à travers les plateformes de livraisons comme Deliveroo ou encore UberEats, à qui l'entreprise reverse 30% de commission en moyenne.

Sunstone Capital, Global Founders Capital, Thierry Gillier et LocalGlobe ont mis la main au portefeuille pour soutenir la jeune pousse, fondée en 2017 par l'ancien directeur général adjoint de Deliveroo France, Anton Soulier. Avec ces fonds, la foodtech compte développer un algorithme afin de mieux prévoir les pics de commandes des internautes. Elle va également ouvrir de nouvelles cuisines à Paris, Nantes, Bordeaux mais aussi au Royaume-Uni et embaucher 40 cuisiniers.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA