Frais non laitier : Auchan et PepsiCo unis pour le snacking

Partager
Frais non laitier : Auchan et PepsiCo unis pour le snacking

Comment profiter de la croissance du snacking dans les grandes surfaces ? Pour surfer sur l’engouement des consommateurs pour ces produits, Pepsi­Co a réuni ses marques dans un concept en magasins. Dans ce groupe, le snacking pèse plus de 6% du chiffre d’affaires, l’enjeu est donc de taille. À charge des commerciaux de sensibiliser les employés en grande distribution et les clients.

Tout a commencé dans l’E.Leclerc du centre commercial So Ouest, dans l’ouest parisien, fin 2013, « David Thibaut, le directeur du magasin, a été le premier à nous faire confiance sur ce projet. Maintenant, plus de 90% de la Scadif l’a mis en place », confirme Djamel Mechiche, directeur des clients nationaux chez PepsiCo France. Le principe : regrouper l’ensemble des marques du groupe, des chips Lay’s aux produits Bénénuts ou Quaker, en passant par les gaspachos Alvalle et les boissons Pepsi et 7Up… Le tout mis en valeur dans un meuble afin de créer un corner dédié au snacking.

Pour PepsiCo, c’était un risque, car pas de double implantation pour ces denrées, uniquement présentes dans ce meuble. Pour les distributeurs, il s’agit de trouver un modèle qui fonctionne sur le snacking, marché encore peu valorisé en dehors du rayon traiteur. Auchan a été séduit par ce concept et l’a déployé durant 2014 dans la zone dédiée aux produits frais. À la fin 2015, il sera présent dans tous les points de vente de l’enseigne des Mulliez. Franprix et Monoprix le testent également dans Paris intra-muros. À chaque fois, 25 références sont a minima présentes dans ce corner.

À boire et à manger

Pour recruter des actifs pressés lors de leur pause déjeuner, Pepsi­Co installe une mécanique promotionnelle : - 25% pour l’achat d’un sachet de chips couplé à une boisson du groupe. « Les frais d’installation sont importants. Nos 243 commerciaux doivent sensibiliser les employés du libre-service pour faire vivre ce concept », justifie Djamel Mechiche. Celui-ci espère dégager 10?millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaires avec ces produits mini.

Le plus

  • Grouper l’ensemble de ses marques

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Alimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

Harry Hope

Comptable Senior Experimenté (H/F)

Harry Hope - 29/01/2023 - CDI - Thionville

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ESSENTIEL & DOMICILE

ESSENTIEL & DOMICILE

Une autre vision des services à la personne

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS