Marchés

Fraisnor, nouvelle victime du scandale de la viande de cheval

|

Le fabricant de lasagnes, basé dans le Pas-de-Calais vient d’être placé en redressement judiciaire. Ses commandes auraient baissé de 70% depuis le début de l’affaire viande de cheval, selon un représentant CGT.

Fraisnor Auchan lasagne

Olivier Renaut, de la CGT, syndicat majoritaire chez Fraisnor, regrette le climat : "C'est tendu, il n'y a pas de trésorerie, et on n'a aucune aide pour l'instant." Les salariés craignent que l’outil de production ne "parte". Ils ont donc voté l’occupation de l’usine et ne comprennent pas pourquoi les commandes chutent autant. Alain Leemans, président de Fraisnor, avait déclaré le 19 février dernier que "les analyses démontrent qu'on est pas mis en cause".

Pourtant, le distributeur allemand Aldi avait arrêté toute commande suite à des découvertes de traces de viande de cheval dans ses lasagnes à la viande de bœuf. Fraisnor fournit 700 tonnes de lasagnes fraîches, à base de porc et de bœuf sous marques de distributeurs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter