France Télécom constate un « reflux » de clients de Free vers les opérateurs historiques

|
france telecom logo

France Télécom dit observer un mouvement de « reflux » depuis mi-mars de clients Free Mobile revenant chez les opérateurs historiques. Le groupe se refuse toutefois à chiffrer cette tendance avant la présentation le 3 mai 2012 de ses résultats pour le premier trimestre. « Pendant la première quinzaine de janvier (soit l'arrivée de Free Mobile sur le marché), il y a eu une vague de demandes de portabilité (pour changer d'opérateur tout en gardant son numéro), mais depuis mi-mars cette vague est bien descendue, commente Alice Holzman, directrice du marketing grand public du groupe. Nous sommes revenus à un niveau normal de demandes de portabilité. » Alors que le nombre d'abonnés Free Mobile est évalué à 2 ou 2,5 millions par les analystes du secteur, « depuis quelques semaines, cela ne bouge plus beaucoup », affirme la directrice du marketing.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message