Franchise Expo Paris 2015

Franchise 2015 : les données d'un secteur très dynamique

|

CHIFFRE CLÉ La belle santé de la franchise ne se dément pas. Pour s’en convaincre, LSA a réuni les dernières données de cadrage du secteur. Celles de la Fédération française de la franchise, d’abord, qui identifie les marchés en forme du moment. Celles du baromètre CSA pour la Banque populaire, ensuite, qui livre depuis onze ans une photographie précieuse du secteur.

Dans le cadre d’un nouvel outil de gestion destiné aux franchiseurs, Franchise Manager, le site Toute la Franchise s’est appuyé sur l’expertise de LSA Expert pour construire une offre dédiée : Franchise Explorer. Il recense les 1 700 réseaux et 70 000 magasins du secteur. À découvrir à Franchise Expo Paris et sur www.franchisemanager.fr.

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

L’état des lieux

La Franchise repart en 2014

En onze ans, la franchise n’aura connu qu’un recul majeur, en 2013. Un accident vite gommé l’an dernier, où, malgré la crise – ou grâce à elle?–, le secteur a connu une très forte croissance de ses ventes estimées. Le nombre de réseaux (près de 1800) et de magasins franchisés (plus de 68000) progresse très régulièrement.

Les réseaux de commerce, de services et de restauration rapide en Forme

Si immobilier, bâtiment et voyages ont logiquement souffert de la crise l’an dernier, il faut noter que très peu de réseaux ont vu le nombre de leurs franchisés et de leurs enseignes diminuer. Le commerce est en très grande forme, notamment l’alimentaire, qui profite du boum de la proximité, de même que les services à la personne. La restauration est aussi en très forte progression, avec la bagatelle de 23 nouveaux réseaux de restauration rapide et de 400 franchisés supplémentaires !

Des franchisés fidèles à leur réseau

Alors que la loi Macron vise à faciliter la mobilité chez les franchisés, le chiffre ne manque pas de sel : près de la moitié sont dans leurs réseaux depuis dix ans et plus, une proportion qui a bondi l’an dernier, tout comme celle des franchisés en réseau depuis 6 à 9 ans… qui représentent un quart de ces entrepreneurs.

Coup de « Jeune » sur les réseaux

Près des deux tiers des réseaux ont moins de 8 ans, 19% moins de 3 ans et ceux de 3 à 5 ans progressent de 5 points. Ce qui prouve la vitalité des jeunes enseignes. L’ancienneté moyenne des franchiseurs recule aussi de quatre ans, à 18 ans, contre 22 en 2013, mais onze ans en moyenne séparent la création de l’enseigne du premier magasin en franchise.

Une large majorité de monofranchisés

Les trois quarts des franchisés exploitent un seul point de vente, et 84% une seule enseigne. Cependant, les franchisés ayant une ancienneté de plus de dix ans sont 30% à exploiter au moins deux points de vente sous la même enseigne. Un quart des sondés disent avoir l’intention d’investir dans un autre point de vente (dont 20% dans la même enseigne).

Une bonne dynamique d’ouvertures

Un tiers des têtes de réseaux pensent créer dix points de vente ou plus dans les douze prochains mois. 88% tablent sur, au moins, deux ouvertures sur un an. 40% du parc se concentrent sur des rythmes d’ouvertures compris entre 2 et 5 unités, et les franchiseurs prévoient, en moyenne, 6 inaugurations par an, sachant que le nombre moyen de nouveaux points de vente par réseau est de 9 unités.

Le chiffre d’affaires

Près de la moitié des réseaux à moins de 10 M

Dans un contexte économique délicat, près de la moitié des réseaux génèrent un chiffre d’affaires de moins de 10 M€, et 67% sont d’entre eux ont moins de six ans. À noter que 36% des franchisés déclarent un chiffre d’affaires en progression en 2014, soit une proportion nettement inférieure qu’en 2013 (40%) et 2012 (47%).

500 000 € de chiffre d’affaires médian 

Les franchisés étaient plus d’un tiers à déclarer une augmentation de leur chiffre d’affaires en 2014, avec un CA médian de 500 000€, contre 400 000€ en 2013 et 413 000€ en 2012.

33 000 € de revenu net moyen

Le revenu annuel moyen net reste stable, à 32 897€. Il provient à 88% de l’activité et à 9% du versement de dividendes. 47% des franchisés se considèrent mieux lotis qu’un salarié, et 54% mieux rémunérés qu’un commerçant isolé.

Les motivations les plus citées renvoient à la notion de sécurité que procure l’appartenance à un réseau. Un quart des candidats à la franchise souhaitent bénéficier de la notoriété d’une enseigne. Pour 21% des sondés, ce sont les services proposés par le réseau – encadrement, suivi, aide et assistance – qui les motivent… comme de bénéficier de la force d’un réseau. Accompagnement et soutien sont des critères de sélection clés pour les candidats.

Les motivations

ACCOMPAGNEMENT, SOUTIEN ET SÉCURITÉ

Les motivations les plus citées renvoient à la notion de sécurité que procure l’appartenance à un réseau. Un quart des candidats à la franchise souhaitent bénéficier de la notoriété d’une enseigne. Pour 21% des sondés, ce sont les services proposés par le réseau – encadrement, suivi, aide et assistance – qui les motivent… comme de bénéficier de la force d’un réseau. Accompagnement et soutien sont des critères de sélection clés pour les candidats.

Implantations et modalités financières

Les villes moyennes ont la cote

Un transfert spectaculaire des grandes villes vers les moyennes s’est opéré en 2014. 51% des installations se font dans des villes de moins de 25000 habitants (+9 pts vs 2013), et un tiers dans celles de 5000 à 25000 habitants.

Le cap des 100 000 € pour créer son entreprise

Répartition, en %, des financements bancaires obtenus, par montant, en €, en 2014, et évolution, en points, versus 2013

Source : Baromètre CSA - Banque populaire

Les emplacements numéro un privilégiés

Les locaux commerciaux ayant pignon sur rue restent la cible privilégiée des d’implantation des franchisés, de même que le centre-ville, malgré des coûts de plus en plus élevés. Seuls 19% se développent en périphérie, et 11% dans des rues de second ordre.

Des créations à moins de 50 000 €

La création d’une entreprise en franchise a coûté moins de 200 000 € dans 63% des cas, et la proportion des investissements de moins de 50 000 € est en hausse sensible (+ 6 pts), autant, d’ailleurs, que celle des gros budgets de plus de 500 000 € (+ 6 pts). 

Le coût global de la création de l’entreprise en franchise est réparti à 40% en dessous de 100000€ et 60% au-dessus. Le niveau des ressources personnelles allouées au projet de création est stable, à 42%. Pour 38% des franchisés, le financement bancaire obtenu est supérieur à 200000 €, mais inférieur à 50000€ pour un quart des sondés.

Montant des investissements

Un franchisé sur deux avec plus de 5 ans d’ancienneté a réalisé des investissements aux cours des deux dernières années : 73% pour rénovation et 72% pour du matériel. Plus d’un tiers des investissements ont été financés par emprunts.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message