Franchise Expo Paris 2015

Franchise 2015 : Les griffes de services auto tracent leur route

Malgré une conjoncture difficile, le développement des réseaux de services auto s’est accéléré en France, à l’instar de la franchise, dont le nombre d’enseignes a doublé ces dix dernières années. Leurs concepts ont su s’adapter à l’évolution du marché automobile. Un article de notre confrère « Décision Atelier ».

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


POINT S

POINT S

60 000 € d’apport personnel

demande de documentation

Dans un marché automobile en crise, symbolisé par l’atonie des ventes de véhicules neufs, les réseaux dédiés aux services automobiles ont su tenir bon, no­tamment grâce à leurs efforts de diversification. Une stratégie indispensable compte tenu du nouvel environnement auquel ces enseignes doivent faire face, marqué par une baisse chronique du kilométrage moyen parcouru dans l’Hexagone et une fiabilité toujours plus optimale des véhicules. Résultat : si, en 2008, 54 millions de véhicules étaient entrés dans un atelier, ils n’ont été qu’un peu moins de 40 millions en 2013. Pour les réseaux, la recherche de nouveaux gisements de rentabilité est donc devenue capitale.

Plus, c’est mieux !

Selon la dernière enquête annuelle réalisée par la Fédération française de la franchise (FFF), 96% des franchiseurs déclarent avoir incité leurs adhérents à mettre en œuvre au moins un relais de croissance, privilégiant, pour 79% d’entre eux, le développement de nouveaux produits et services. La diversification est donc de rigueur, et les frontières tendent à se brouiller entre les centres auto, fast-fitters (réparations rapides) et pneumaticiens. Exemple : en 2013, alors que Feu vert lançait son concept dédié aux interventions rapides, Feu vert Services, le spécialiste du pneumatique Point S dévoilait son concept de centre auto. Plus récemment, c’est l’enseigne Euromaster qui annonçait son envie d’accélérer sa diversification sur le marché de la réparation mécanique. Le réseau a ainsi enregistré une croissance de près de 20% de ses activités d’entretien courant en 2013. « Dans un marché décroissant et dans un contexte économique difficile, il était stratégique qu’Euromaster, déjà perçu comme un expert du pneumatique, fasse évoluer son positionnement. L’élargissement de l’activité de pneumaticien à celle d’entretien des véhicules est garant d’une meilleure rentabilité », confirme Marlène Carrias Iked, directrice marketing et commu­nication d’Euromaster France.

Nouveaux concepts et services

Si certaines enseignes élargissent leurs compétences, d’autres n’hésitent pas à investir de nouveaux concepts, à l’instar des agences automobiles, dont le principe s’inspire de celui des réseaux d’agences immobilières. Cette nouvelle activité connaît un véritable essor depuis quelques années, qui s’est traduit par l’éclosion de nombreux réseaux (l’Agence automobilière, BH Car, TransakAuto, Liberty Auto, etc.). Lorgnant les transactions de véhicules entre particuliers, qui représentent environ 70% du marché global, ces enseignes proposent aux automobilistes de prendre en charge toutes les démarches liées à l’achat et à la vente de véhicules d’occasion.

Autre concept novateur qui tend à se développer : l’établissement de cartes grises (en plus de la fabrication et la pose de plaques d’immatriculation). Une activité favorisée depuis la réforme du système d’immatriculation en 2009. C’est dans le sillon de cette réforme qu’est notamment née l’enseigne Carte grise Café, développée autour d’une idée simple : « Votre carte grise le temps d’un café ! » Lancée en 2013, la franchise compte aujourd’hui dix-sept implantations dans l’Hexagone.

L’Éléphant agile

Face à l’essor de ces nouveaux concepts, les réseaux « historiques » ont préparé leur riposte. C’est le cas dans le lavage automobile où le leader du secteur, Éléphant bleu, a étoffé son arsenal de services pour contrer l’émergence des réseaux de lavage sans eau. En recherche de rentabilité, le spécialiste de la haute pression a fait du portique automatique son principal levier de croissance. Ces installations équipent désormais plus de 30% des centres et ont permis de développer de 30% à 50% le chiffre d’affaires des franchisés. Il faut dire que le panier moyen du portique, d’environ 7€, est plus important que celui de la haute pression, qui s’élève à 5 €. Depuis début 2015, l’offre de services est également élargie : lave-sièges et moquettes, parfumeurs, gonfleur… Objectif : faire des sites Éléphant bleu des centres dédiés à l’esthétique automobile. Une stratégie qui porte ses fruits : malgré une légère baisse de la fréquentation des centres, l’enseigne a affiché une progression de 4% de son chiffre d’affaires en 2014, à 60 millions d’euros environ.

Forts de ces relais de croissance innovants, les réseaux de services automobiles ont su montrer leur capacité à s’adapter à une conjonc­ture défavorable, gardant toute leur attractivité auprès des entre­preneurs. La part de réparateurs très favorables à leur enseignes, par exemple, est passée de 34% à 54% entre 2005 et 2014, selon l’étude TNS Sofres pour l’ARMS. Selon Franchise Magazine, les réseaux du marché automobile figurent même parmi les plus dynamiques, avec plus de 500 im­plantations qui étaient attendues en 2014. Ce qui ferait du secteur l’un des plus porteurs du moment. 

contexte et enjeux

  • Un marché automobile en crise, symbolisé par l’atonie des ventes de véhicules neufs.
  • Une baisse chronique du kilométrage parcouru moyen dans l’Hexagone et une fiabilité toujours plus optimale des véhicules.
  • Trouver des relais de croissance, des nouveaux services et de nouveaux concepts pour s’adapter à cette nouvelle donne.

les chiffres

  • 72 Le nombre de réseaux franchisés de services auto en 2014 (5 de plus qu’en 2013)
  • 2,5 Mrds € Le chiffre d’affaires réalisé par les franchisés auto en 2014

Source : FFF

Les enseignes en vue : En quête de valeur ajoutée

La concurrence s’avère forte dans le secteur des services de l’auto et la différence se joue sur les services à haute valeur ajoutée.

Feu vert 

Dans le cadre de son projet d’entreprise Audace 2016, Feu vert diffuse désormais les avis clients sur internet, et les traite pour améliorer leurs expériences d’achat cross canal.

Point S 

Le spécialiste du pneumatique se dotera dans l’année d’un nouvel outil CRM pour mieux communiquer avec les automobilistes. Envoyer la bonne offre, au bon prix, au bon moment, pour créer du trafic dans les 450 centres, c’est le défi de 2015. L’enseigne, qui réalise un chiffre d’affaires de 415 M€, ambitionne d’atteindre 480 points de vente d’ici à la fin de l’année.

L’Agence Automobilière 

L’Agence Automobilière est l’une des premières enseignes à se positionner sur l’aide à la vente automobile entre particuliers.

BestDrive 

Contitrade, filiale du manufacturier Continental, a lancé son réseau BestDrive (220 points de vente) le 1er janvier 2015. En plus du pneu, les centres font de l’entretien courant, dans une logique de « one stop shopping ». Pour accroître son maillage, le manufacturier mise sur le succursalisme, le partenariat et la franchise.

Mohamed Aredjal, de « Décision Atelier »

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message