Franchise Expo Paris 2014

Franchise Expo Paris aura une dimension encore plus internationale cette année

A 12 jours de l'ouverture de Franchise Expo Paris, le dimanche 23 mars, Sylvie Gaudy, sa directrice, fait le point pour la news letter LSA/Néo Restauration/TLF sur ce salon qui prend chaque année une dimension plus internationale. 20% des 450 enseignes attendues seront étrangères,130 nouveaux exposants y feront leur apparition avec, comme fait nouveau, l'apparition de grands succursalistes qui viennent à la franchise. Interview.

Plus de 40 % des visiteurs sont des salariés ou des dirigeants qui se demandent comment créer leur propre entreprise et viennent chercher des solutions au salon
Plus de 40 % des visiteurs sont des salariés ou des dirigeants qui se demandent comment créer leur propre entreprise et viennent chercher des solutions au salon© Reed Exhibitions

LSA/ A moins de deux semaines de l’ouverture de Franchise Expo Paris comment se présente le salon qui s’ouvre dans un contexte économique particulièrement tendu ?

Sylvie Gaudy / Nous sommes plutôt détendus et satisfaits. Nous attendons 450 enseignes et plus de 520 exposants, si on ajoute les experts, les banques  et les partenaires de la création d’entreprise, soit une hausse de 5 % du nombre d’exposants.

Comment expliquez-vous cet engouement ?

Sans doute parce que le système de la franchise a un côté rassurant dans la crise. En particulier pour le franchisé qui bénéficie d’un soutien d’enseigne, d’une formation, d’une transmission du savoir-faire, d’un accompagnement. Quand on veut créer son entreprise ce système permet de le faire dans une relative sérénité. Qui plus est, dans une période de crise et alors que les plans de licenciements se succèdent, les gens peuvent avoir envie de s’investir dans d’autres modèles que le salariat. La franchise en est un.

Les salariées en reconversion seraient donc votre cible prioritaire ?

Ce sont eux qui ont constituent le plus gros du visitorat de Franchise Expo. En effet, contrairement à ce qu’on pourrait croire, les commerçants  isolés ou déjà en réseau représentent 27% de nos 34 000 visiteurs, devant les personnes en recherche d’activité (17 %). Plus de 40 % des visiteurs sont des salariés ou des dirigeants qui se demandent comment créer leur propre entreprise et viennent chercher des solutions au salon. Nous leur permettons de se renseigner auprès des experts, des banques, de coachs et leur proposons plus de 450 idées que sont les enseignes présentes. Au cours de leur visite, ils peuvent valider toutes les étapes de la création d’entreprises.

 

"La force du salon est qu’il couvre 80 secteurs, ce qui permet d’absorber les à-coups et de proposer un choix inégalé aux candidats à la franchise."

 

Il y a quand même des secteurs touchés par la crise ?

Pas vraiment. En fait, ce sont des cycles. L’immobilier avait été très touché par exemple il y a trois ans, mais les exposants sont revenus. Même chose pour la mode, dont les exposants sont revenus après que les enseignes ont préféré, au début de la crise, consolider plutôt que développer. Même le secteur de l’automobile, qui souffre pourtant beaucoup en ce moment, est stable en nombre d’exposants. En fait, la force du salon est qu’il couvre 80 secteurs, ce qui permet d’absorber les à-coups et de proposer un choix inégalé aux candidats à la franchise.

Quels sont les secteurs les plus porteurs alors ?

Nos trois premiers secteurs restent très dynamiques. L’hôtellerie restauration représente plus de 17% des exposants, avec 72 enseignes contre 63 l’an dernier. Les services aux particuliers et aux entreprises arrivent derrière avec 13 % des enseignes, soit 55 contre 47 en 2013, juste devant la mode avec 12% des exposants et 51 enseignes contre 45 l’an dernier.

 

"beaucoup de contacts se nouent au sein du "Club", un espace réservé justement au business de la master franchise…"

 

Quid de l’international ?

20% des enseignes exposantes sont d’origine internationale, c’est un record et cela confirme le rayonnement international de Franchise Expo Paris qui est de loin la référence européenne du secteur. Même au niveau mondial, vous ne trouverez pas un salon avec une telle diversité de secteurs et un tel choix d’enseignes. L’Italie et l’Espagne sont très présents, les USA aussi avec une dizaine d’enseignes avec notamment la présence de certaines sous le pavillon US et des exposants qui sont présents à titre individuel. Certaines comme Radio Schack qui recherchent des masters franchisés ont préféré être présentes à travers une Hospitality Suite, il faut aussi savoir que beaucoup de contacts se nouent au sein du "Club", un espace réservé justement au business de la master franchise…

Quels sont les grandes nouveautés de l’édition 2014 ? Y a-t-il beaucoup de nouveaux concepts présentés ?

Il y aura 130 nouveaux exposants sur le salon, là aussi c’est un record. La grande tendance, c’est l’arrivée de succursalistes qui misent sur la franchise pour accélérer leur développement à l’exemple de grandes enseignes de mode comme GStar ou Guess, ou encore du confiseur français la Cure Gourmande qui se lance lui aussi dans la franchise. La moitié de ces nouveaux exposants sont internationaux, 63 exactement avec des concepts originaux comme le canadien Pita Pit, une sorte de sandwicherie à base de pita…

Et les nouveautés côté organisation ?

Nous proposerons plus de 100 conférences et ateliers dont nous avons, pour plus d’efficacité, raccourci les formats sur 30 à 45 mn, contre 1 h à 1h30 auparavant. Nous avons aussi prévu pour la première fois un  espace innovation, conçu en partenariat avec Pass Vip de vente-privée et l’agence digitale Atmosphère. Il présentera toute une série d’innovations déjà mises en place dans des enseignes de franchise. L’idée étant de montrer qu’on est mieux armé en réseaux que seul pour s’adapter aux nouvelles technologies.

"Notre salon traite tous les types de contrats, sauf le succursalisme... voilà pourquoi vous trouverez beaucoup de coopératives, mais aussi des concessions de marques, etc."

Nous consacrerons aussi un zoom aux services  pour montrer, à travers des portraits et des parcours d’entrepreneurs, que la franchise ne s’exprime pas seulement via des magasins, des restaurants ou des pas de porte… Enfin, nous lançons pour la première fois, en partenariat avec le Mapic - un  autre salon organisé par Reed Exhibitions -, un Lounge Immobilier, afin de permettre aux franchiseurs et aux spécialistes de l’immobilier de se rencontrer dans un lieu dédié et pas sur les stands qui sont avant tout consacrés au recrutement.

On dit ce salon assez spectaculaire ?

Lorsque l’on visite Franchise Expo Paris, on entre dans un véritable centre commercial de la franchise avec des enseignes qui n’hésitant pas à reproduire leurs concepts grandeur nature. La moyenne des stands fait 25 m², mais certains exposants se déploient sur 200 m² comme les Mousquetaires ou Orchestra -Prémaman.

Vous évoquez les Mousquetaires qui sont un structure coopérative comme beaucoup d’autres de vos exposants, ne sort-on pas du cadre de la franchise ? 

Non. Notre salon traite tous les types de contrats, sauf le succursalisme. C’est l’acception de la franchise à l’anglaise, un terme qui couvre en fait tous les types de réseaux sauf les succursales, voilà pourquoi vous trouverez beaucoup de coopératives, mais aussi des concessions de marques, etc.

Propos recueillis par Jérôme Parigi 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message